semaine 48

Le cerveau, un organe utile

Edito par Jean Rebuffat, le 10 juillet 2020

Image: 

Ceci n'est pas une méduse. Nous non plus. Illustration tirée du site officiel belgium.be

 

Eh bien bonnes vacances, chers lecteur.trices! Ceci est dit sans ironie aucune, puisque le site est en veilleuse jusqu'à la mi-août, ce qui ne signifie pas qu'il n'y aura rien de neuf dessus. Sur la plage, au bord de la piscine, en kayak ou à pied, rien ne vous empêche de vous en assurer... sauf, bien sûr, si la maladie vous guette. Car elle est sortie de l'esprit plus vite que de la réalité. Depuis cinq mois, on ne parlait pourtant que du Covid-19, autant continuer pendant ces cinq semaines!

Certes cet été sera exclusivement européen (et encore, pas partout) mais où aller? Le ministère belge des affaires étrangères publie une carte ressemblant à feu la carte rouge-orange-verte mise en place en France avant le déconfinement. Rouge, on ne peut pas y aller, soit parce que le pays concerné ne veut pas de résidents de pays ayant été plus touché que lui, soit parce qu'un foyer s'y déclare, comme par exemple à Lisbonne. Dans ce dernier cas, au retour, test et quarantaine garanties. Vert, on peut y aller, mais attention! en respectant les gestes barrière, lesquels sont en gros de ne pas trop s'approcher d'autrui, de se laver les mains souvent et d'avancer masqué. Si ça tourne au rouge, on compte sur la conscience civique pour se faire tester et observer une quarantaine le temps d'être sûr de sa non-infection. Et si c'est orange?

Là, cela se complique. Rouge ou vert? Eh bien ni l'un ni l'autre et c'est là tout le problème. En gros, le bon sens incite à éviter d'y aller, sauf si l'on a de pressantes raisons comme par exemple la visite d'un membre de sa famille malade. Mais voilà: nous vivons dans une société où tout doit être blanc ou noir, genre tu likes ou tu likes pas? La moindre nuance est cause d'effroi, d'incertitude et d'angoisse. Comme si soudain le libre arbitre, la liberté même, n'existaient plus. À force de vouloir simplifier le message, on finit par le vider de sa substance d'abord et puis ensuite on le fait se retourner contre son objet même. Si trop est interdit, étonnez-vous qu'il y ait tant de rebelles qui du coup, la barrière franchie et le geste barrière en même temps, ne respectent plus aucune norme!

En Angleterre, au XVIIème siècle, on commença à acquitter les voleurs de pomme, faute de quoi il fallait les pendre. Trop, parfois, cela devient rien. Et c'est ce qui risque de se passer cet été, sous la double pression de l'envie d'oublier et du rejet de règles aveugles.

Alors pour que vos vacances soient bonnes, déterminez votre conduite en vous servant également de votre cerveau. Il paraît qu'il nous distingue des lombrics et des méduses.

 

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN