Quand les vieux crocodiles sortent du bayou, ça pue le marigot

Pasta Michel Noirret

Maingain tenait sans doute à faire profiter le public des remugles de son marécage. Merci de nous avoir fait humer. Pouvait pas garder ça pour lui, le saurien pas souriant. Comme un mari cocu qui tiendrait une conférence de presse pour expliquer que sa femme le trompe. Du moins d’après ses observations personnelles. Peut-être pour cacher qu’en fait, il a une maîtresse et se dédouaner ainsi auprès du voisinage. Allez savoir... Mais ça fait bizarre... On se sent un peu mal à l’aise... un si brave homme... On se dit qu’il a probablement un peu abusé des boissons fermentées, ou qu’il n’a plus toute sa tête... Qu’au prochain coup, il va se pisser dessus devant tout le monde. Rhôôôôôh ! La vieillesse, quel naufrage…

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester informé.

Chaque samedi le meilleur de la semaine.

Soutenez la presse indépendante !

Aidez à maintenir la gratuité de l’information en ligne.

/ Lectures, arts, gastronomie /

Gratter entre les lignes