semaine 08

En exergue

Que sera le journalisme demain ?

par Gabrielle Lefèvre

La couverture du numéro de janvier 2020 de Déontoloj, illustrée par le cartoonist Cost.

On ne se connaît pas assez, vous chers lecteurs, auditeurs, téléspectateurs et nous, journalistes. Et pourtant nous sommes tous les jours ensemble. Nous communiquons par divers moyens, des plus traditionnels aux plus perfectionnés. On ne se... Lire la suite

Les Humeurs

Emois et moi par Jean Rebuffat

Jadis, cela rendait sourd

Paris, ville de débauche où les péchés véniels sont capitaux... Photo © Jean Rebuffat

Il y a quelque chose qui coince dans la perception de la sexualité au niveau de la galaxie politico-médiatique.

Question d'optique par Jean-Frédéric Hanssens

Le Myanmar et le bouddhisme (2)

Une école pour novices à Kyaing Tong dans le nord-est du pays. Reportage photo © Jean-Frédéric Hanssens

Au Myanmar 89% de la population pratique le bouddhisme. Chaque enfant devra à un moment ou à un autre devenir moine novice, ne serait-ce que pour une courte période. Durant ce laps de temps les novices suivent les préceptes des moines et découvrent la méditation.

La vie des glands par Jorge Copuse

Elémentaire

Une édition originale par Thierry Robberecht

Les murs

© Serge Goldwicht

Cette nuit-là, on a tous cru que la terre tremblait. Elle a tremblé mais pas exactement comme nous le pensions.

Le Chant la vie par Serge Noël

Pour les droits des femmes migrantes !

Chemins de traverse par Marcel Leroy

Chez les réfugiés palestiniens du Liban

Retour de Beyrouth, Didier a dessiné cette région du monde pour mieux l'approcher. Photo © Marcel Leroy

Si vous passez par Beaumont, arrêtez-vous dans la maison de Vie-ESM/Cepag Sud-Hainaut, le temps de découvrir l'exposition réalisée par des voyageurs qui furent accueillis au Liban dans leurs camps, par des réfugiés palestiniens.

Question d'optique par Jean-Frédéric Hanssens

Le Myanmar, Yangon et le sud-est (1)

Au Rocher d'Or ou Pagode de Kyaiktiyo. Reportage photographique © Jean-Frédéric Hanssens

Je vous propose, cette année, de laisser place aux street, road, market, countryside et villages photography, bref aux photos, parfois légendées, de la vie de tous les jours de nombreuses minotités birmanes glanées ça et là dans le sud-est et le nord-est.

Zooms curieux par Gabrielle Lefèvre

Morales, les entreprises ?

La raffinerie de Baton Rouge, exploitée par ExxonMobil, vue depuis la tour du Capitole. Photo © Adbar. Wikipedia.

Les entreprises devaient, en principe, être conscientes de leur responsabilité sociale, la fameuse RSE. Mais celle-ci n'était appliquée que sur une base volontaire, sans la moindre contrainte donc pour certaines transnationales prédatrices célèbres.

Lino de l’air du temps par Jean-Claude Salemi

Saint-Valentin...

Coup de plume par Anne-Catherine Van Santen

Valentinade

Les indignés par GL

Albert Agazarian était le conteur de Jérusalem

Albert Agazarian avec Marianne Blume. Il a rencontré de très nombreux Belges désireux de s’informer sur la réalité de l’occupation israélienne de la Palestine. Photo © Véronique Vercheval.

Hier nous avons enterré un grand homme, un brillant intellectuel, un puit d’anecdotes et d’histoires, sur Jérusalem en particulier dont il a longtemps été le conteur reconnu.

Pérégrinations par Lucie Van de Walle

Se noyer dans un bain de Monet 

Une immersion dans les tableaux de Monet, le choix de la séduction © Antoine Porcher

Je fais partie de ceux et celles qui préfèrent l’original à la copie, même lorsqu’elle est savamment habillée d’effets numériques. Afin d’éventuellement corriger cet a priori négatif, je me suis décidée à me rendre à l’exposition Claude Monet : The immersive experience .

Emois et moi par Jean Rebuffat

Mangez-vous du pangolin?

Cette charmante bestiole, menacée d'extinction parce que la légende veut que ses écailles guérissent et que le goût de sa chair est réputé délicat, va-t-il désormais inspiré un salutaire dégoût à une espèce invasive? Photo libre de droits empruntée à Wikipedia (version anglaise).

Il y a de quoi s'inquiéter quand on y réfléchit. Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose, ce n'est pas un slogan très neuf mais le monde contemporain l'amplifie via les réseaux sociaux. Nier l'évidence, pourtant, ne dure qu'un temps.

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN