De nombreux étudiants réclamaient justice pour la Palestine lors de la manifestation européenne du 19 mai 2024 à Bruxelles. Photo Véronique Vercheval.

Le retour de la violence politique

Une édition originale Pierre Galand

Il se trouvera toujours un « ventre mou » pour obéir ou se plier aux ordres d’une minorité raciste, identitaire, désireuse de faire marcher la majorité au pas, capable de désigner l’ennemi et de fantasmer sur la nécessité de s’armer pour combattre et régner en maître. N’ayant pas conscience du danger que représente cette remontée des extrêmes droites qui, le plus souvent, avancent masquées, beaucoup de démocrates ne se rendent pas compte que ces populistes font usage du champ démocratique pour promouvoir et faire avancer leurs idées, arrivant ainsi à polluer insidieusement nombre de formations politiques traditionnelles. Les guerres menées par Frontex, avec l’appui des gouvernements…

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester informé.

Chaque samedi le meilleur de la semaine.

Soutenez la presse indépendante !

Aidez à maintenir la gratuité de l’information en ligne.

/ Lectures, arts, gastronomie /

Gratter entre les lignes

Esclaves {Slave}

Les indignés Eux

Les 4ème Arts Plastiques de l’Athénée Royal de Ganshoren vous proposent une exposition « Esclaves {Slave} » qui mêle Histoire et Arts Plastiques afin de sensibiliser aux faits de l’esclavage. Du 25 mai au 1er juin. La professeure d’Histoire Mireille Dahan et sa classe vous présentent une nouvelle exposition, qui utilise à nouveau l’art et la représentation artistique comme biais d’approche des questions relatives au racisme et à la colonisation.
Lire l’article