semaine 22

Kronikas : merveilles du patrimoine, décors de BD

L'as-tu lu,lulu? par Nous on l'a lu, le 24 avril 2020

Un exemple de BD cubaine. La Havane et ses chats en décors. « Bigote de Gato », Dessins de Pomarès, scénario de Piad.

Troisième numéro de l'Inventaire Imaginaire.

Vous aimez ces merveilleux décors de nos vies : les monuments, les rues, les places, les jardins ? Beaucoup d’entre nous n’ont d’ailleurs que cela comme distraction en période de confinement. Et si, en plus, vous aimez la BD, découvrez donc l’aventure Kronikas, « une expérience triangulaire d’écriture, d’illustration et de bande dessinée entre Alger, Bruxelles, La Havane et Moscou. Un inventaire imaginaire du patrimoine de chaque ville dans ce qu’il a de plus proche avec les auteurs qui vivent dans ces capitales. »

Cette aventure nous est proposée par Etienne Schréder et l’équipe de la Maison Autrique, cette étonnante maison construite par le fabuleux architecte Victor Horta, grand maître de l’Art Nouveau, et restaurée par un des spécialistes du patrimoine, l’architecte Francis Metzger. C’est ainsi que, grâce au duo François Schuiten et Benoît Peeters, la Maison Autrique connut une nouvelle vie, celle d’une maison réelle et imaginaire à la fois, à découvrir le plus vite possible.

Le projet « Kronikas - L’inventaire imaginaire » est né à La Havane où la Maison Autrique avait déjà pu éditer deux volumes de nouvelle BD cubaine, dédiés à la Perle des Caraïbes. Les villes d’Alger et de Moscou ont suivi par la suite.

Nous en sommes à présent au troisième numéro de cette revue fascinante qui nous fait découvrir de beaux talents de la BD cubaine, algérienne, belge, moscovite. Ce sont de magnifiques voyages imaginaires à savoureux surtout en cette période de confinement, des découvertes surprenantes de talents ignorés chez nous. Une ouverture au monde possible sans se déplacer tout en créant des liens, ainsi que devrait être notre nouvelle vie d’après, dans le respect d’une mondialisation des accès aux cultures et des exigences de durabilité, de sobriété, si nous voulons sauver notre environnement.

Cependant, la période est difficile pour le monde culturel, dont les musées qui perdent les rentrées financières des visites et activités pédagogiques et autres. La maison Autrique appelle donc à l’aide. En attendant d’être déconfinés et de pouvoir la visiter, nous pouvons déjà faire des dons permettant de compenser les pertes liées à la fermeture (Covid-19), de poursuivre l’inventaire du Fonds d’archives François Schuiten, de financer en partie les prochaines expositions et surtout de payer les salaires des employé.e.s.

Car s’offrir une plongée dans des aventures imaginaires est un plaisir rare. (G.L.)

  • Comment aider ? Les dons de 25€ : un grand merci + deux entrées gratuites ; 50€ : un grand merci + entrée gratuite toute l’année ; 80€ : un grand merci + entrée gratuite toute l’année + un cadeau Maison Autrique ; 150€ et plus : Un grand merci + entrée gratuite toute l’année + un cadeau Maison Autrique + une visite guidée avec François Schuiten.
  • Contact : info@autrique.be - 02.215.66.00 - www.autrique.be

 

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN