semaine 48

Frites & Manioc

Zooms curieux par Gabrielle Lefèvre, le 07 décembre 2016

Cours des Oliviers à La Louvière © Véronique Vercheval

Ou comment regarder notre manière de vivre ensemble à travers l’objectif de la fraternité des êtres humains.

Dans cette petite ville qu’est La Louvière, le monde se laisse voir et particulièrement celui de l’Afrique sub-saharienne. « Ils s'appellent Jean-Claude, Emilie, Pélagie, Kitoko, Chantal, Mira, Giscard, Nestor, Jérémie,... Ils sont originaires du Congo, du Cameroun, du Bénin, du Sénégal, du Rwanda, du Niger,... » Ils tissent des liens, créent de la vie, de la beauté, de la solidarité. Un spectacle vivant à contre-courant du spectacle de l’information où se bousculent tragédies humaines et catastrophes naturelles, guerres et tremblements de terre, hyper richesse et famines meurtrières.

Six photographes se sont associés dans le collectif De Vizu : Vincenzo Chiavetta, Fabienne Denoncin, Sébastien Jacquet, Viviane Stevens, Bénédicte Thomas, Véronique Vercheval. Tous unis dans la recherche d’« une photographie d'enquête et de reportage à l'approche humaniste ». Leur objectif ? Créer du lien social par l'image. Les questions sociales, politiques et culturelles deviennent des documentaires précieux, à la beauté évidente car elle vient de l’authenticité captée par le regard de chacun des photographes.

L'exposition

Photographies du collectif De Vizu, du 16 décembre 2016 au 14 janvier 2017.

Maison du Tourisme et des Associations, Place Mansart – La Louvière.  Entrée gratuite.

Vernissage le 16 décembre à 18h30.

Un livre

 « Frites & Manioc », 160 photographies – 160 pages et des interviews de Anne Devleeshouwer (Ce.R.A.I.C.) et Cécile Rugira (M.O.C.) . Disponible dès le 16 décembre 2016 au prix de 25€.

Contacts

e-mail : devizu.collectif@gmail.com

Facebook : DE VIZU

 

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN