Le Grand prix Trou du cul

Pasta

Par | Penseur libre |
le

Photo © Jean Frédéric Hanssens

commentaires 0 Partager
Lecture 6 min.

Ce prix, attribué chaque fois que la nécessité s’en fait sentir, aujourd’hui est attribué au Chef économiste de CBC ( quès aco?) pour ses dernières déclarations.

Tous nos compliments.

On a beau, au cours de son existence, en avoir entendu des vertes et des pas mures, on reste parfois bouche bée devant les déclarations de certaines personnes que l’usage, mais sûrement pas la raison, qualifie de responsables.

Ainsi ce Chef économiste, Bernard Kepenne, dans la Libre Belgique du 30 janvier si mes souvenirs sont bons, déclare que dans l’état de misère des agriculteurs, (pas tous! certains se portent fort bien, si j’en crois mon expérience ) le consommateur porte une lourde responsabilité.

Figurez-vous que d’après ce chef économiste, vous, moi, sommes d’infâmes radins qui cherchons toujours le prix le plus bas en matière de nourriture (et probablement en d’autres domaines, vous pensez bien) et ainsi empêchons le bouseux moyen de gagner correctement sa vie. Ne parlons pas des autres formes de commerce que par nos habitudes avaricieuses nous conduisons au bord de la faillite. Vous allez voir que nos sales manies vont nous mener tout droit à la décroissance honnie des Chefs économistes.

Bien sûr, notre Chef économiste qui en connaît un bout là-dessus - il a fait des études et quand on a fait des études, c’est qu’on est intelligent, forcément, sinon, à quoi bon? - évoque tous les problèmes liés à l’agriculture : les réglementations tatillonnes, l’Europe, les Ecologistes, bien sûr, le Fédéral, les taxes, les jachères, l’usage des poisons phytosanitaires, les marges des revendeurs, des transformateurs, des supermarchés et les accords de libre échange qui ne respectent aucune des réglementations en vigueur chez nous, à la grande joie des intermédiaires cités ci-dessus qui s’en mettent plein les fouilles. Sinon vous pensez bien qu’ils ne paieraient pas à prix d’or des lobbyistes pour faire le forcing à Bruxelles ! Notre Chef économiste n’en parle pas. C’est un sujet politique, lui il fait dans l’Economie. Rien à voir. D’ailleurs, ça marche, le forcing: l’Europe fait des concessions, elle abroge une mesure environnementale défavorable aux paysans. L’environnement, tant qu’on s’en tient au discours, c’est un bon sujet. Par contre, les « marges » des intermédiaires entre le paysan et le magasin, connait pas. Normal, c’est pas le PTB qui dirige l’Europe. Ouf! A quoi on échappe! On se rend pas compte !

Bernard Repente, en connaisseur du market, comme beaucoup d’autres spécialistes de ces questions, fait l’inventaire des inconvénients dont il faudrait limiter les dégâts. Et ils en ont des choses à dire, sur ces vastes sujets, ces experts. Sauf en matière des marges, les fameuses « marges » (qui, à mon avis, occupent toute la page, sinon, pourquoi dépenser tant d’énergie, de roublardise, de cynisme maffieux, pour de simples « marges »?). Rien, pas un mot, ou vite fait sans insister, comme si c’était hors sujet. Le problème, c’est pas le racket des intermédiaires, qu’allez-vous penser ! Ce sont d’honnêtes commerçants, les intermédiaires, ils ne profitent nullement du fait que le paysan n’a quasi personne d’autre à qui vendre le produit de son travail. C’est comme le travailleur (non que le paysan soit un feignant) qui n’a à vendre que sa force de travail. A qui voulez-vous qu’il la vende ? Faut bien bouffer, hein! même pour pas cher. Qu’est-ce qu’on peut y faire? c’est la loi du Marché, c’est le libéralisme, (qui n’a pas que des défauts, mais qui s’est tellement fait phagocyter par le capitalisme qu’il n’est plus qu’une pitoyable caricature de lui-même. Voyez Monsieur Gloub et ses acolytes invétérés. Tiens, savent-ils même vraiment ce que c’est que le Libéralisme, à part le tiroir-caisse?) Bref, on va pas remettre en question les « marges ». Y a que le PTB qui ferait des histoires sur le sujet. Et le PTB, ce sont des communistes avec le couteau entre les dents; ils font peur à Denis Ducarme qui se plaint de devoir apparaître avec eux dans un débat télévisé - Il a peur qu’ils soient contagieux ? - C’est une menace pour la démocratie. Il s’y connaît en démocratie, Denis Ducarme. Normal, il est « libéral ». Et craintif.

Ce qui interpelle le Chef économiste, qui a, lui, probablement les moyens de consommer cher et vilain (bon, peut-être que parfois il chipote un peu sur le prix du kilo de caviar, mais c’est exceptionnel ) et dépense sans compter pour le bien de l’agriculture, c’est que notre manie de compter nos sous comme des pingres pour une salade ou une côte de porc, affame la paysannerie.

Avec les salaires plantureux que distribuent généreusement d’humanistes entrepreneurs, la munificence des pensions, le côté dérisoire des loyers, de l’électricité, du gaz, les câlineries de la Sécu, oui, voilà que par notre radinerie maladive et notre égoïsme forcené, nous ruinons le paysan. Honte à nous !

Je serais au PTB, tiens, je lèverais le doigt pour demander une augmentation de ma pension Si, si, je suis un révolutionnaire qui n’a peur de rien.

Damnés de la terre, quand vous serez réduits à la famine, bouffez un consommateur. Pas un Chef économiste, sinon son conseil d’administration pourrait augmenter ses marges.

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site est gratuit, mais coûte de l’argent. Aidez-nous à maintenir notre indépendance avec un micropaiement.

Merci !

Que le Monstre en Spaghetti Volant vous touche de son appendice nouilleux.

Ramen.

commentaires 0 Partager

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester informé.

Chaque samedi le meilleur de la semaine.

/ Du même auteur /

Toutes les billets

/ Commentaires /

Avant de commencer…

Bienvenue dans l'espace de discussion qu'Entreleslignes met à disposition.

Nous favorisons le débat ouvert et respectueux. Les contributions doivent respecter les limites de la liberté d'expression, sous peine de non-publication. Les propos tenus peuvent engager juridiquement. 

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Cet espace nécessite de s’identifier

Créer votre compte J’ai déjà un compte