semaine 05

La cachette des enfants

Une édition originale par Thierry Robberecht, le 02 novembre 2022

© Serge Goldwicht

Un mariage heureux depuis trente ans, deux enfants, une maison quasiment payée dans la périphérie bruxelloise. Le couple vote centre droit depuis toujours et paie ses impôts. L’Italie vient de voter massivement pour un parti d’extrême droite mais l’Italie c’est loin et doit encore malheureusement compter avec des nostalgiques de Mussolini, pense le père et mari.

  • Tu sais que Jacques et moi, on a une cachette secrète dans la maison, lui dit un jour sa fille un jour trop heureuse de dévoiler un secret à son père
  • C’est vrai ? répond le père, tu veux bien me la montrer ?
  • Oui, dit la petite fille aux anges. Viens, dit-elle en lui prenant la main. Ils se dirigent vers le garage que le père connait bien pour y garer quotidiennement sa voiture. La petite fille avance vers un rectangle de bois muni d’un anneau que le père ne connaissait pas.
  • C’est là dit-elle en souriant et en montrant la trappe du doigt.
  • Je peux voir ?
  • Oui, dans un grand sourire satisfait. Le père ouvre la trappe en tirant sur l’anneau. En s’ouvrant elle déclenche le développement d’un escalier métallique.
  • Je peux jeter un coup d’œil demande le père à sa fille de six ans.
  • Oui, Papa, répond-elle. Notre homme emprunte l’escalier. La pièce est plongée dans le noir. Seules deux bougies éclairent solennellement les portraits en pied d’Adolf Hitler et de Benito Mussolini.
  • En découvrant les portraits, notre homme tressaille et manque de tomber de l’échelle : " Qu’est-ce que c’est que çà ?" Soudain, une porte s’ouvre sur le fils de notre homme, Jacques, sept ans qui porte un uniforme SS et qui, en apercevant son père fait le salut nazi.
  • Heil Hitler !
  • Notre homme qui a perdu ses parents dans les camps de concentration sent une langue froide et humide lui lécher le dos .
  • C’est quoi ce cirque Jacques ? Qui t’a appris à saluer comme çà ?
  • Maman !répond le gamin de huit ans.
  • Il est beau son costume, hein ? demande la petite fille qui passe la tête dans l’ouverture de la trappe : « Tu veux voir le mien ?
  • Non, ma chérie, non, une autre fois. Plus tard, dans la cuisine alors que les enfants regardent un dessin animé devant la télévision, l’homme dit à sa femme qu’il a découvert la pièce sous le garage avec les portraits d’Hitler, de Mussolini et que c’est dégueulasse, surtout les costumes des enfants.
  • Moi, je protège nos enfants, lui dit-elle. Je les prépare. Tu ne vois pas ce qui arrive, Tu ne le vois pas ? Tu es aveugle ? Toi, tu ne risques rien. Tu n’es ni juif, ni homosexuel, ni franc -maçon.
  • Oui mais je pourrais l’être, répond l’homme en soupirant.

Peut-être qu’il est aveugle mais en se souvenant de sa découverte cet après-midi, de l’uniforme de son fils, son salut ignoble il aurait bien aimé l’être. Aveugle.

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

entreleslignes.be ®2023 designed by TWINN Abonnez-vous !