semaine 47

Stop au massacre ethnique en Colombie !

Les indignés par GL, le 06 novembre 2019

Malgré les menaces la mobilisation se poursuit. Photo © Solsoc.

Solsoc suit depuis longtemps des actions sociales et solidaires en Colombie. Mais la situation est grave et voici son appel urgent.

Le mardi 29 octobre, cinq membres de la communauté indigène Nasa ont été assassiné·e·s dans le nord du Cauca. Ces assassinats s’ajoutent à nombre d’autres attaques contre les mouvements indigènes, afro-colombiens et paysans dans la région. Solsoc, en tant que partenaire du RENAF (Réseau National de l’Agriculture Familiale) qui travaille directement avec ces communautés, dénonce ces actes de violence et demande la protection des populations.

Le massacre a eu lieu à Tacueyó, dans le nord de la région du Cauca. Lors de sa patrouille, la « guardia indigena », entité de la communauté indigène mandatée pour protéger les territoires, a été victime d’attaques de la part de groupes armés criminels. Ces violences ont fait 5 morts, dont Cristina Bautista, une leader indigène Nasa très engagée pour la défense des droits de son peuple.

Ces assassinats s’ajoutent à nombre d’autres violences envers les communautés afro-colombiennes et paysannes, cibles de groupes armés qui souhaitent prendre le contrôle de leurs territoires, détruire leurs projets d’économie alternative pour privilégier l’extraction minière, l’agro-industrie et y développer le narcotrafic. « Nous sommes la cible de groupes militaires qui souhaitent causer le chaos dans les territoires. Nous lançons un appel à la communauté afin de poursuivre l’exercice de nos activités » explique le coordinateur de la « guardia indigena » du nord.[1]

Selon Indepaz (Institut d’Études pour le Développement et la Paix), entre le 1er janvier et le 30 octobre 2019, 88 personnes ont été assassinées dans la région du Cauca avec une escalade des violences depuis l’entrée au pouvoir du Président Ivan Duque, dauphin d’Alvaro Uribe et fervent opposant à l’Accord de paix signé en 2016 entre le gouvernement et les FARC (Formes Armées Révolutionnaires de la Colombie).

Les communautés ont, à maintes reprises, informé les autorités des attaques dont elles sont victimes. Comme réponse le gouvernement propose la militarisation des territoires. Or, selon les communautés, il ne s’agit pas d’une solution adéquate. Cette mesure risque d’engendrer davantage de violences dans les territoires, plutôt que d’apaiser les tensions.

Solsoc s’indigne devant les actes de violence commis envers les communautés afro-colombiennes, indigènes et paysannes colombiennes. Elle s’associe à ses partenaires (ATI, RENAF, ACIN, ACONC et CIMA) pour demander aux autorités d’assurer la protection des membres de ces communautés en prenant des mesures effectives décidées en accord avec les autorités et respectant leurs traditions, leurs pratiques et leur autonomie. Des investigations doivent être menées pour retrouver les coupables de ces atrocités, mais également pour investiguer les éventuels manquements de la part du gouvernement qui auraient permis qu’un tel massacre se produise. Enfin, le gouvernement doit assurer la mise en application de l’Accord de Paix en portant une attention particulière à la réforme rurale intégrale et au chapitre sur les communautés ethniques, ainsi qu’à la résolution 464 contenant les lignes à suivre pour l’agriculture familiale et communautaire. Solsoc interpellera les parlementaires belges en ce sens.

Ces violations des droits humains et du droit international mettent en péril l’intégrité physique et la vie des populations, ainsi que l’existence même de structures qui historiquement défendent leurs droits et militent en faveur de la paix.

Stop au massacre ethnique en Colombie !


[1] https://www.semana.com/nacion/articulo/asesinatos-de-lideres-indigenas-en-el-norte-del-cauca/626669

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2019 design by TWINN