semaine 38

Rechercher

En collaboration avec les Presses Universitaires de Bruxelles

Portrait de Pierre Galand
Pierre Galand

A propos de la déradicalisation

Le 11 avril 2017

Aujourd’hui, de nombreuses initiatives sont prises pour « déradicaliser » en particulier en direction des jeunes. S’est-on interrogé sur la stigmatisation que peuvent revêtir nombre de  ces initiatives largement subventionnées par les pouvoirs publics car c’est vers les quartiers où vivent majoritairement des jeunes issus de l’immigration que se portent les « déradicalisateurs ». Ce n’est pas dans les beaux quartiers de l’avenue Louise ou d’Uccle que se portent leurs efforts.

 Et pourtant, ne devrions-nous pas nous interroger de manière aussi urgente, sur les autres formes de radicalisme et la nécessité de procéder à des déradicalisations s’agissant de la xénophobie, du racisme et des différentes formes d’antisémitisme qui minent nos sociétés et certaines propositions ou pratiques politiques. De même, la foi aveugle de certains qui prônent l’ultralibéralisme économique ne nécessite-t-elle pas une sérieuse déradicalisation afin de permettre une plus juste distribution de la richesse et de permettre ainsi aux peuples victimes de l’injustice criante de la pauvreté de vivre décemment chez eux.

Ajouter un commentaire

Du même auteur

Le monde que veulent les jeunes générations: pacifique et écologique, ainsi que l'illustrait la manifestation anti-Trump du 24 mai à Bruxelles. Photo © Gabrielle Lefèvre

J'ai vu Europe se demander comment vivre sans ailes?". Sculpture de Caroline Delbaere, artiste et poète du bord de Loire.Un portrait de ce que devrait être l'Europe!Photo © Gabrielle Lefèvre

Manifestation lors du Forum Social Mondial de Tunis en 2013. © Photo G.L.

entreleslignes.be ®2017 design by TWINN