semaine 44

Van Gogh reste à imaginer

Emois et moi par Jean Rebuffat, le 07 juillet 2017

Il était plusieurs fois Van Gogh... Photo © Jean Rebuffat

C'est plutôt un exploit technique qu'une émotion artistique. Pourtant, comme c'est alléchant! Les meilleures toiles de Van Gogh, celles de la fin de sa courte vie, agrandies, géantisées si l'on me permet ce néologisme, projetées sur des écrans géants dans la grande halle de La Villette, à Paris, tandis qu'une noria de haut-parleurs vous expédient dans les trompes d'Eustache du Satie, du Mozart ou du Saint-Saens.

On entre et dans la pénombre surgissent de partout des morceaux de tableaux, des extraits de lettre, quelques photographies... Les spectateurs s'asseyent à même le sol ou à la mezzanine, sur de rares poufs (géants, eux aussi). Le spectacle dure une demi-heure et passe en boucle.

Inutile de dire que l'idée de base est celle de l'installation. L'art contemporain en raffole. Mais alors, n'aurait-il pas mieux valu aller jusqu'au bout? Mon fils François m'accompagne; il a une prédilection pour le champ aux corbeaux depuis l'enfance: «Pourquoi les deux artistes qui ont imaginé cela n'ont-ils pas plutôt choisi leurs propres œuvres?». La réponse est simple: Annabelle Mauger et Julien Baron sont ingénieurs et veulent mettre ce qu'ils aiment artistiquement dans ces expériences dites immersives. Louable, mais le billet d'entrée n'est pas donné... Dommage. Ni assez pédagogique ni assez pointue, cette exposition laisse un goût d'inachevé. On y passe un moment agréable. Mais allez sur la tombe de Vincent à Auvers-sur-Oise et vous rêverez bien plus. L'expo espère pousser dans les musées les spectateurs attirés ici. En effet.

«Imagine Van Gogh», jusqu'au 10 septembre 2017 à la grande halle de La Villette, 211 avenue Jean Jaurès à 75019 Paris (métro Porte de Pantin). Entrée 14,90€ (12,90 le lundi).

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN