semaine 48
Portrait de André Yoka Lye
Confidences du chauffeur du Ministre

Covid-19 : palmarès des meilleurs du Gouvernement

Le 09 octobre 2020

Mon patron le Ministre des Affaires Stratégiques et Tactiques est furieux. Il a convoqué tout le personnel du cabinet à son bureau. Il était en bras de chemise, la cravate en bataille ; et il brandissait la Une du quotidien du matin. Il a jeté le journal sur la tête du directeur de cabinet, en fulminant : « Bande d’anguilles sous roche ! Bande de couleuvres des marigots ! Avez-vous lu ce matin le soi-disant classement des soi-disant dix meilleurs soi-disant ministres du gouvernement ? Ceux qui, parait-il, auraient le mieux riposté contre la Covid-19 ? Et nous, nulle part ! Que n’avons-nous pas pourtant mené, nous, comme bataille contre le fléau ! Où sont vos services d’anticipation médiatique, de promotion, de visibilité, de communication en faveur du ministère et du ministre ? »

Le directeur de cabinet avait littéralement avalé sa langue. Même la secrétaire particulière du ministre, qui habituellement n’a pas sa langue dans sa poche, n’a trouvé rien à dire.

Sur le coup, à cette réunion impromptue, moi je n’ai pas osé dire que je détenais là dans mes mains, et grâce au « cop », un autre « scoop » d’un autre journal, un bi-hebdomadaire satirique ; il y était aligné un autre palmarès des ministres parmi les moins performants. Sur cette liste-là des médiocres, notre ministère et notre ministre caracolaient en tête. J’ai donc pour ainsi dire ravalé ce funeste journal.

Alors que nous étions entrés « O.K » dans le bureau ministériel, nous attendant à une bonne nouvelle de fin de mois, nous en sommes tous sortis … « K.O ».

… Le lendemain, lorsque la tension a baissé au cabinet, j’ai proposé à notre Ministre chuuut ! une revanche, moyennant « coupage », autrement dit moyennant « matabiche sous la manche du boubou », comme disent les Kinois.

Conséquence : le surlendemain, coup de théâtre !  Le journal quotidien qui, le premier, avait publié le sondage défavorable pour nous, avait changé de Une et de palmarès en notre faveur : notre ministère et notre ministre venaient en effet de rafler la première place chez les meilleurs. Mais entretemps j’avais réussi également à faire renverser les tendances : l’autre journal, le bi-hebdomadaire satirique et naguère mauvaise mégère contre nous, avait fini par afficher une toute autre Une avec un tout autre palmarès. La liste des soi-disant meilleurs ministres d’alors se retrouvait renversée et transformée en « Top-10 » des médiocres…

Image: 
Comment fabriquer la célébrité... Photo © Radio Okapi.

Mots-clés

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN