semaine 04

Au féminin (14 et fin)

Question d'optique par Jean-Frédéric Hanssens, le 04 janvier 2021

Voici les photos choisies pour cette quatorzième et dernière semaine sur ce thème.
Elles sont le résultat d’une fouille dans mes archives, du moins celles qui ne sont pas liées à mon activité de photojournaliste exercée dans les années 80-90 à l’agence Isopress, devenue, Isopix.
Ces photos sont un regard sur la femme au quotidien, glané ici et ailleurs.


Bruxelles, septembre 2018


Bruxelles, septembre 2018


Bruxelles,
mars 2019


Bruxelles, 
mai 2015


Myanmar, janvier 2020


Myanmar, janvier 2020


Sri Lanka, décembre 2013


Bruxelles, mai 2015


Gougnies, Marches de l'Entre-Sambre-et-Meuse, juin 2014

Gougnies, Marches de l'Entre-Sambre-et-Meuse, juin 2014


Gougnies, Marches de l'Entre-Sambre-et-Meuse, juin 2014


Mexique, mars 2006


Bruxelles, 1979


Manifestation à Namur en soutien aux travailleuses de l'usine Farah en 1978


Usine Intermills en grève à Saint-Servais (Namur) 1979


Zanzibar, juin 2013


Zanzibar, juin 2013


Village de Doel, juillet 2015

photos: 

Inde, mars 2008 Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Commentaires

Portrait de Peter Alsopp
Howdy Enemies not playing the game fair and square? Now you can fight back. Negative SEO, to make their SEO be ruined https://blackhat.to/ Email us for any queries: support@blackhat.to
Portrait de Hecq Françoise
Ne pensez-vous pas que la laïcité ne devrait pas lancer des initiatives fortes pour combattre le sexisme de tant de garçons et d'hommes, auteurs majoritaires de viols et de féminicides? Je me demande toujours si,au cas où un homme était tué tous les 3 jours, à peu près, si un garçon était violé toute les 25 minutes par des femmes, si les programmes scolaires ne seraient pas immédiatement bouleversés et les éditoriaux des journalistes aussi.

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2021 designed by TWINN Abonnez-vous !