semaine 44
Portrait de Henry Landroit
Pour remettre les idées à l’endroit...

Les chroniqueurs et chroniqueuses de la RTBF

Le 10 septembre 2020

La RTBF propose une série impressionnante de chroniqueurs et chroniqueuses de tous les bords et de qualités diverses.

Mais, dites-moi, parmi ces derniers, pourquoi donne-t-elle une telle place de choix au Vicaire général du Diocèse de Liège ? On l’entend souvent le matin en duo avec un ou une autre invité.e notamment dans l’émission « Parti-pris ». L’intervieweur le sollicite sur tous les sujets. Aujourd’hui, c’était les problèmes de mobilité dans le Bois de la Cambre et… la situation en Biélorussie.

Vous allez encore me traiter d’anticlérical, mais je crois qu’il est beaucoup plus spécialisé en d’autres questions, comme la présence réelle du Christ dans le sacrement de l’Eucharistie (problème qui m’empêche de dormir sereinement depuis mon adolescence) ou la non-présence (réelle elle aussi) des femmes dans la hiérarchie catholique. Si on l’interrogeait sur ces sujets, je considèrerais qu’on s’adresse effectivement à un expert et je n’aurais rien à dire. Mais la Biélorussie ? Après qu’il a dit «  Les hommes ne sont pas tous des anges  », l’animateur lui demande « L’homme est-il bon par nature ? » (question-piège, je le reconnais). Et voilà-t’y pas qu’il répond que « l’homme est fait pour le bien, mais vu ce qu’on appelle le péché originel de manière symbolique dans la tradition chrétienne, l’homme a quelque chose de fêlé ». Voilà pourquoi votre fille est muette. Il l’a placé en catimini, ce péché originel, pilier de la foi chrétienne, cause de tous nos maux et de nos comportements déplacés.

J’exagère ? La vérité est dans les détails et dans la version télévisée de ce grand moment sur Auvio (à 2 heures 42 minutes 7 secondes), en plus le col romain dont il est garni donne encore plus de poids à son discours auprès des bonnes âmes qui y sont sensibles. Je croyais que les signes extérieurs de croyance n’étaient pas autorisés sur notre télé communautaire.

Je sais, j’irai en enfer, je l’aurai bien mérité ; je vois le diable (ou le bon dieu) partout. Je manque de respect vis-à-vis des croyants, je ne suis pas autorisé à critiquer des personnes haut rang, etc.

Mais, bon dieu (aïe), des chroniqueurs de qualité, des chroniqueuses qui pratiquent l’humour, il y en a tout plein (par exemple, moi) et la RTBF a le choix, beaucoup se pressent à son portillon, que diable (re-aïe), il suffit de faire le bon choix, ce qui me semble difficile à demander à notre époque…

 

Commentaires

Portrait de Roland Pochet
Excellent mot. L'avez-vous transmis et au Vicaire et à Jea-Paul Philippot?
Portrait de anonyme
Il y a de cela un bon peu, j'ai interrogé la RTBF à ce sujet. Evidemment aucune autre réponse que celle émanant d'un robot : " nous transmettons votre ..."En réalité, la laïcité, devenue un ordre mendiant, n'a plus ni muscle, ni biceps. Amen.

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN