semaine 49
Portrait de Henry Landroit
Pour remettre les idées à l’endroit...

Je suis bien embêté !

Le 19 octobre 2020

 L'État m'oblige à choisir ce lundi une personne avec qui je pourrai avoir des « contacts rapprochés » durant les quatre prochaines semaines.

Je ne sais qui choisir. Il y en a tellement avec qui je voudrais avoir des « contacts rapprochés ».

Et puis comment en choisir une sans vexer des dizaines d'autres ? Je vous vois déjà en train d'aboyer « Et moi ? Et moi? ».
 

Si je la choisis, elle, par exemple, je peux m'attendre à des commentaires désobligeants : « Mais je te connais depuis plus longtemps qu'elle ! », « Pourquoi elle et pas moi ? », « Tu ne m'aimes plus, c'est ça ? ». Bon, j'en passe et des meilleures.
 

Alors après une nuit blanche où j'ai envisagé toutes les solutions, j'ai décidé d'ouvrir tout simplement les candidatures. Si vous voulez être l'élue ou l'élu, il faudra m'envoyer la vôtre (pas plus d'une page, s'il vous plait), je n'ai pas que ça à faire ! Elle devra préciser vos motivations et me prouver que vous m'êtes vraiment indispensable par les temps qui courent.
 

Le jury, composé de moi-même, déterminera son choix en fonction de critères précis (que je ne dévoile pas ici pour éviter le bachotage). Le verdict sera sans appel.
 

Celles et ceux qui me connaissent savent que dès la première erreur orthographique, tout espoir sera perdu ! Je suis également très sensible aux anacoluthes, alors évitez-les !
 

Je ne doute pas que ma boite à courriels va exploser. Je suis un être tellement sympathique. Ma conversation n'est jamais futile. À mon âge, j'ai encore tous mes cheveux, presque toutes mes dents et, ce qui ne gâte rien, j'ai encore toutes mes frites dans le même sachet !
 

Tentez votre chance quand même, on ne sait jamais !

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN