semaine 32

Méfiez-vous des neutres !

Mots clés décroisés par Roger Avau, le 01 septembre 2016

Photo © Roger Avau

Cherche optimiste, même d’occasion.

Feindre de croire un mensonge est un mensonge exquis. (Maurice Chapelan)

L’avantage d’être un peu poète, c’est de s’approprier les lieux sans devoir passer chez le notaire. (Denis Tillinac)

Le passé n’est pas un pays qu’on laisse facilement derrière soi. (Eric-Emmanuel Schmitt)

L’arête est la vengeance posthume du poisson.

Tout est entre les mains de l’homme. C’est pourquoi il doit se les laver souvent.

(Stanislaw Jerzy Lec)

Le vrai voyageur est celui qui ne va nulle part et qui n’a ni montre ni boussole. (Gilles Lapouge)

La souffrance est inhérente à l’amour et que si on la refuse, on se coupe de l’amour, de la vie et, au bout du compte, de soi-même et des possibilités créatrices. (Françoise Hardy)

Pourquoi un homme se soucie-t-il tellement de savoir s’il est le père de son fils sans jamais demander s’il est le fils de son père.

La modestie est l’art de faire dire par d’autres tout le bien que l’on pense de soi-même. (Philippe Bouvard)

Rassurez-vous, tout le monde a peur. (Ariane Lefort)

Un problème très actuel est que nous sommes dans une catastrophe de sens, liée à une surenchère exponentielle des messages. (Jean Baudrillard)

Il n’y a pas de femmes frigides : ce sont les mauvaises langues qui disent ça !

Soit il est trompé, soit il s’est trompé : le jaloux est toujours perdant. (Antoine Dulac)

Un peu de poésie, à l’heure de l’écrasante puissance de la bêtise. (Fabrice Luchini)

Le temps n’est pas moins pollué que l’espace : je viens de passer un sale quart d’heure. (Roland Topor)

Plus je réfléchis et plus je me demande à quoi ça sert.

il faut du temps pour apprécier un retard ; il y a toujours un délai nécessaire pour oublier d’abord puis se souvenir ensuite. (Jack Keguenne)

La sage-femme et le fossoyeur. L’une accueille, l’autre raccompagne. Entre les deux, les gens se débrouillent. (Joël Egloff)

Tout s’encombre à ne rien faire du temps. (Michel Bruneau)

Le remède à l’ennui, c’est la curiosité. La curiosité, elle, est sans remède.

Dans le paysage où tout est blanc, le silence est fait des battements du cœur. (Denys Gagnon)

Dois-je faire mon régime avant, pendant ou après les repas ?

Je vous rappelle que la réunion des procrastinateurs anonymes est repoussée à demain. (fadebiaye)

 

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN