semaine 27

LES POINGS DE VUE DES SEMAINES PRECEDENTES

Le charme discret du populisme

Semaine 17, 2022

Même les sites officiels, comme celui-ci (Statbel), se servent de l'essence comme d'un totem. L'accroissement du prix du gaz est pourtant largement supérieur... (Capture d'écran)

Le populisme prend souvent des formes inattendues et les médias même réputés, hélas, y contribuent largement, même quand ils le dénoncent et s’efforcent de démonter rumeurs et fake news. C’est souvent par omission ou par courte vue.

La France coupée en trois

Semaine 16, 2022

Le troisième homme n'est pas sur la capture d'écran du débat (france2.fr)

Le traditionnel débat entre les deux finalistes de l’élection présidentielle française a été (comme on pouvait le prévoir) terne et ennuyeux entre un président sortant faisant des efforts pour éviter l’arrogance et son adversaire habituelle faisan

Trop beau pour être vrai

Semaine 13, 2022

L'inflation ne guette plus, elle s'installe. Mais elle n'est pas la seule à vouloir dire quelque chose qu'on n'a peut-être pas envie d'entendre. Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Le retour de l’inflation émeut bien évidemment les opinions publiques.

Rien ne se passe comme prévu

Semaine 12, 2022

Quel sera le destin de cette petite fille? Y aura-t-il une diaspora ukrainienne se mesurant en millions de personnes? Photo © Jean-Frédéric Hanssens

La guerre d’Ukraine se mue peu à peu en carnage, en tragédie et en désastre. Les morts se comptent par dizaines de milliers, les personnes déplacées, par millions, et les dégâts apparaissent monstrueux, à en juger par les documents satellitaires.

La mort répétée de Jean Jaurès

Semaine 11, 2022

Chaudun, dans l'Aisne. Même les pacifistes meurent à la guerre. Photo D.R. libre de droit.

Même dans l’hypothèse optimiste d’une négociation rapide aboutissant à une paix (ou à tout le moins à un armistice) entre la Russie et l’Ukraine, il est évident que les conséquences de cette guerre seront profondes et longues.

Le dogme de la frontière intangible

Semaine 10, 2022

On estime que plus de deux millions et demi de citoyens ukrainiens ont entamé un exode dont rien ne permet de mesurer la durée. Ici, la foule des premières centaines de réfugiés qui s'inscrivent à Bruxelles. L'afflux est tel qu'un centre plus grand va être ouvert incessamment. Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Il y a les principes et la réalité; il y a les droits proclamés et les conditions de leur application; il y a les leçons de l’histoire et ses interprétations; il y a les situations d’urgence et la nécessité d’une réflexion sereine.

Bons et mauvais réfugiés

Semaine 09, 2022

Mains unies quelle qu'en soit la couleur ou trier la douleur qui fait prendre la fuite... Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Pendant que les armes parlent, de plus en plus dangereusement, les êtres humains fuient. Mais pour aller où ? L’histoire regorge de ces fuites massives, de ces exodes parfois sans retour ou parfois brefs si les armes se taisent.

La loi du plus fort

Semaine 08, 2022

Les manifestations se suivent à Bruxelles comme partout, avec même quelques participants quelque peu inattendus... Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Ainsi c’est la guerre. L’Europe, médusée, s’exclame qu’il y a un conflit armé à ses portes, oubliant au passage les conflits terribles de la fin du XXème siècle qui ravagèrent l’ex-Yougoslavie. L’Ukraine est envahie.

Vieux fantômes bien présents

Semaine 07, 2022

Scène de rue à Kharkiv en 1933 avec des cadavres tombés sur la voie publique. Une photo prise par Alexander Wienerberger tombée dans le domaine public.

Derrière la crise ukrainienne se cachent bien des drames enfouis plus ou moins sciemment et des attitudes issues de l’histoire, lointaine ou récente.

L'essence est chère

Semaine 06, 2022

Toutes les pompes à essence ne sont pas si sympathiques. Mais elles ont une caractéristique commune: le prix du litre est élevé. Photo © Jean Rebuffat

Le prix de l’énergie est au centre de bien des discussions et de mesures. Ce qui manque, par contre, ce sont quelques réflexions et remises en perspective.

Banqueroute

Semaine 05, 2022

Trois siècles plus tard, est-on à la veille d'une banqueroute? Portrait de John Law peint par Balthazar peu avant 1720

La première banqueroute monstrueuse de l’histoire est celle de Law. Elle résume parfaitement les dangers de la spéculation. En soi l’idée était excellente, et d’ailleurs elle s’imposa: recourir au papier monnaie plutôt qu’à l’étalon or.

Le dangereux bruit des bottes

Semaine 04, 2022

Cette œuvre de Nicolas Kassatkine montre des pauvres ramassant du charbon affleurant dans le Donbass, mot qui est en réalité l'abréviation de bassin minier du Don. Photo d'une peinture datant de 1897 et libre de droits.

Les bruits de bottes que l’on entend à la frontière ukrainienne a de quoi faire peur, même si officiellement on négocie.

Relâchement et paradoxes

Semaine 03, 2022

Dans la vie d'avant, que l'on frôle à nouveau, au café, au resto, au théâtre, au spectacle, au foot, il y avait des bons moments et il est humain de souhaiter les revivre avec le moins de contraintes possibles. Relâcher, soit, mais... et l'autre monde, celui d'après, faut-il y renoncer? Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Tant en France qu’en Belgique, l’heure est paradoxale.

Sport, politique et santé publique

Semaine 02, 2022

Capture d'écran du site officiel de l'Australian Open. Il s'agit de la page relative aux mesures de sécurité. N'espérez pas y trouver quelque chose sur la saga Novak Djokovic, que les médias locaux affublent souvent du pseudonyme de Novax Djokovid...

Sport et politique n’ont rien à voir, le refrain est bien connu et a été tenu pour une vérité jusque dans le dernier quart du XXème siècle où on a fini par admettre que le sport était aussi un enjeu économique et social de toute première importanc

Sept ans de malheur

Semaine 01, 2022

Un long et lent procès... mais il est public. Photo © Jean Rebuffat

Est-on vraiment remis de ces deux années 2015 et 2016 qui marquèrent la France et la Belgique et dont le point de départ fut voici sept ans jour pour jour l’attentat qui massacra la rédaction de Charlie-Hebdo?

Bonnes et prudentes fêtes

Semaine 50, 2021

Ah, si l'année pouvait s'achever dans l'insouciance... L'être humain est résilient. L'espace d'un instant, sur la Grand-Place de Bruxelles, à la recherche de l'esprit de Noël... Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Voici venir ce qu’on appelle généralement la trêve des confiseurs, probablement parce que c’est l’époque de l’année où ils travaillent le plus.

L'inverse du libre examen

Semaine 49, 2021

Bien sûr que je les utilise aussi! Capture d'écran de mon téléphone.

Même si bien des laïques l'ignorent, le libre examen est une invention chrétienne.

Le passage à l’obligation vaccinale

Semaine 48, 2021

En 1807, la vaccination suscitait déjà bien des débats... Toile de Léopold Boilly (reproduction libre)

La quatrième ou cinquième vague de la pandémie (en Belgique la quatrième a été tellement faible qu’on ne la compte pas) continue de saturer voire de submerger les hôpitaux et le système de santé en général.

Souvent virus varie

Semaine 47, 2021

Facile à faire, certes un peu coûteux, l'autotest vous permet de vous rendre dans un lieu public en étant pratiquement sûr de ne contaminer personne. Photo © Jean Rebuffat

La course de vitesse entre le virus mutant et l’homo sapiens redémarre.

Entre un certain temps et un temps certain

Semaine 46, 2021

Certes, porter un masque n'est pas spécialement confortable. Faire une sieste dans un train non plus. Photo © Jean Rebuffat

Ainsi donc, la pandémie repart.

Pages

entreleslignes.be ®2022 designed by TWINN Abonnez-vous !