semaine 22

Le Simoïs, aux tourbillons d'argent (grands traités et petites alliances)

Edito par Aline Dhavré, le 18 octobre 2016

Image: 

Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Le Fleuve Simoïs, en Troade est aujourd'hui nommé Dimrek huju, et situé en Turquie.
Ce fleuve fut le théâtre de nombreux épisodes de la guerre de Troie, racontés par Homère dans l'Illiade et repris dans plusieurs tragédies d'Euripide.
Le Simoïs aux tourbillons d'argent… mais aussi, les bords sanglants du Simoïs qui furent témoins de la mort Hercule, dont on parle encore pour valoriser l'héroïsme et la fidélité à la raison d 'Etat.
Cette région est aujourd'hui l'une des routes empruntées par les réfugiés syriens pour rejoindre la mer Egée et de là l'île grecque la plus proche : Lesbos. Cette route que l’État turc promet de couper aux réfugiés, à coups de tourbillons d'argent promis par l'union européenne.

Que retiendra l'histoire de cette tragédie, bousculée parmi les cent autres qui se succèdent à la Une de nos médias ? Qui parlera des héroïsmes quotidiens de ces hommes et de ces femmes. Qui se souviendra des peurs imbéciles insufflées par les pouvoirs politiques de tous nos pays contre ces gens, au moment où les gouvernements de l'Europe s'apprêtent à brader les pouvoirs des parlements contre d'illusoires points de croissance sur l'échelle du FMI ou du traité de Maestricht, vendant les droits des citoyens à délibérer de leurs choix à travers des traités internationaux qui leur enlèveront toutes possibilités de se protéger contre l'aspirateur de profit que sont les multinationales, sans âme, sans morale, sans humanité.

Aujourd'hui, une lettre est parvenue aux Parlement de la Région Wallonne et aux électeurs belges. Elle provient d'un groupe d'universitaires canadiens :
« Nous sommes des universitaires canadiens possédant une vaste expertise collective dans le règlement des différends investisseurs-État (ISDS) et les questions connexes relatives aux accords de commerce et d'investissement du Canada. Nous appartenons également au petit groupe d'experts canadiens dans ce domaine qui ne travaillent pas comme juges arbitres ISDS dans des cabinets d’avocats ou pour le gouvernement.

Nous écrivons après avoir lu les articles de presse du week-end passé faisant état des tactiques d'intimidation utilisées par les politiciens canadiens et les représentants des entreprises pour influencer vos processus législatifs et gouvernementaux. Nous ne pensons pas que ces voix rendent compte fidèlement de l'expérience du Canada dans le cadre du système de protection des investisseurs étrangers que le CETA voudrait étendre. (...)
Alors que nous nous concentrons ici sur les conséquences néfastes de l’ISDS dans le CETA, il faut aussi souligner que ce traité imposerait de nouvelles contraintes dans de nombreux autres domaines des politiques publiques, notamment la réglementation pharmaceutique, la santé publique, l'agriculture, les marchés publics, les services publics, le droit du travail, et l'accès au marché. Nous signalons que d'autres universitaires ont soulevé des préoccupations majeures au sujet du CETA dans ces domaines. (...) Dans un contexte où il n'y a aucune justification crédible pour inclure l’ISDS ou l’ICS dans le CETA - compte tenu de la grande fiabilité, de l'indépendance et de l'équité des processus démocratiques et judiciaires canadiens et européens -, nous sommes sidérés de constater à quel point les grands groupes d'affaires - et les gouvernements qui agissent pour leur compte - s’accrochent si férocement à un modèle aussi profondément vicié et antidémocratique. (...)

D'après ce que nous avons pu lire, vous avez fait preuve d'un grand courage dans votre opposition au CETA et, sachant comment l’ISDS a été imposé aux Canadiens au fil des années, nous tenons à exprimer notre soutien à vos choix démocratiques. Cordialement, »

Voilà où nous en sommes, à l' intimidation des citoyens et des systèmes démocratiques partout où ils existent ou subsistent, par ceux-là mêmes qui ont été élus pour les faire vivre. A la férocité contre les peuples et les individus par le biais de politiques d'austérités et d'inégalités insupportables dans la fiscalité et la responsabilité sociale.

Face à ces traités, la résistance des élus régionaux et locaux est actuellement le seul rempart des citoyens. Des milliers de communes et de régions d'Europe se sont déclarées « Hors TTIP-Ceta », s'engageant par avance à l'insoumission au cas où les traités passeraient.
Il va falloir organiser cette résistance, et loin des grands traités, soutenir les milliers de petites alliances à l'oeuvre un peu partout, qui sans que l'on en parle transforment en profondeur le terrain social, l'agriculture, la conception du travail, le bien être réel, la démocratie participative, la liberté !

Oui des milliers de projets mis en œuvre à l'intiative des citoyens en harmonie avec leurs espoirs et des pouvoirs publics locaux attachés à leur mission première : contribuer à l'amélioration de la vie de leurs concitoyens.
Non seulement, la résistance est possible, mais elle est déjà là et parfois depuis plusieurs décennies.
Quel rapport avec Fleuve Simoïs ?

Le constat que l'Histoire et ses exemples édifiants ne disent rien des gens, de leur vie, de ce qui travaille fondamentalement à l'humanisation des sociétés. Laissons donc Euripide à ses héros et la tragédie des choix entre la raison d’État et le désir humain. Laissons Platon croire que la vraie vie est ailleurs, dans le monde des idées dont les nôtres ne seraient que les reflets…

Vivons pour aujourd'hui, pour les hommes et les femmes dont nous croisons le chemin.
Et souvenons nous de ce village de Riace au sud de l'Italie qui a recommencé à vivre en quelques années, du jour où il a accueilli à bras ouverts des réfugiés.

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN