semaine 33

Lumières terrestres (2)

Question d'optique par Jean-Frédéric Hanssens, le 20 juin 2019

Après la Baie d'Halong, je vous propose cette photo prise en janvier 2016 au levé du soleil depuis les hauteurs qui surplombent la ville de Phonsavan, capitale de la province de Xieng Khouang au nord-est du Laos. La plaine abrite les imposantes jarres de pierre antiques datées de 2000 av. J.-C. à 800 ap. J.-C. et  dont la signification et l'origine ne sont pas encore totalement élucidées.
Mais cette plaine des Jarres, et on l'ignore souvent, a subit les plus intenses bombardements au monde par les avions américains durant la guerre du Vietnam. Soit autant de bombes qui sont tombées sur toute l'Europe de l'Ouest lors de la Seconde Guerre mondiale. Fred Branfman ,journaliste et écrivain américain, a avancé le chiffre de plus de 500.000 raids en tout, soit une attaque toutes les 8 minutes durant 9 ans. Il a aussi démontré, cartes à l'appui, que la plaine des Jarres n'était pas sur le trajet de la piste Hô Chi Minh qui servait aux Nord-Vietnamiens à ravitailler en armes les combattants du Sud. D'après les chiffres du Pentagon Papers, le programme "Rolling Thunder" (tonnerre ininterrompu) a confirmé ces chiffres. Un rapport de la CIA confirmera que l'opération "Rolling Thunder" a sa place comme l'opération la plus ambitieuse, la plus coûteuse et la plus inefficace de l'Histoire. Ces bombardements sont considérés comme ayant été les plus meurtriers au monde principalement pour les populations civiles. Les conséquences de ces bombes à sous-munitions, dont un grand nombre n'ont pas explosé ont provoqué près de 20.000 victimes depuis la fin de la guerre. Aujourd'hui, seuls trois sites ont été déminés sur une soixantaine et sont ouverts au public, dont Thong Hai Hin, avec 250 jarres pesant de 600 kilos à 6 tonnes. Ce matin là, en regardant la brume se dissiper lentement, chassée par la douce chaleur du soleil levant, il était difficile d'oublier que cette plaine était entachée d'une sombre page de l'histoire américaine.


Lire par ailleurs dans "Question d'optique": Le sentiment d'insécurité permanente

 

photos: 

Laos, Phonsavan Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

entreleslignes.be ®2022 designed by TWINN Abonnez-vous !