semaine 32

Les anneaux de la honte

Question d'optique par Jean-Frédéric Hanssens, le 02 décembre 2016

C'était à Nai Soi à la frontière birmano-thaïlandaise, en janvier de cette année.  Dans un de ces villages artificiels où vivent les Long Neck, des femmes girafes membres de l’ethnie Padaung ou Kayan, réfugiées de Birmanie.  Des hommes d'affaires thaïlandais y exploitent à des fins touristiques ces femmes, pour la plupart réfugiées et qui fuient le Myanmar, pour éviter la mort.
En Thaïlande, elles sont environ 140.000. Elles n'ont aucun statut légal, aucun droit de résidence, de travail, ni de liberté de mouvement. Les plus "chanceuses" sont contraintes de remettre leurs anneaux autour du cou et de servir d'attraction touristique en échange d'un salaire de 1500 bahts par mois, soit 38€. Les "souvenirs" qu'elles sont sensées fabriquer le sont en fait dans des fabriques locales et ne reflètent que partiellement les objets usuels qu'elles utilisent dans la vie courante. Et puis, à l'écart, je vois cette petite fille dont le regard reflète la tristesse d'un avenir déjà tout tracé.

photos: 

Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Commentaires

Portrait de Adelin PIRLOT
On savait mais on avait oublié que ça existe !

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN