semaine 44
Portrait de André Yoka Lye
Confidences du chauffeur du Ministre

Covid-19 : point de presse du Ministre

Le 09 août 2020

 « Imbroglio ». « Encaquement ». « Turbulences ». « Embouteillages politiques ».  « Situation couci-couça ». « Situation rocambolesque ». « Corona-Virus politique »… Les termes s’entrechoquent dans la bouche courroucée de mon patron le Ministre des Affaires Stratégiques et Tactiques (à prononcer avec respect…) ; et le  Ministre de conclure : « lorsque l’hippopotame sous l’eau s’alarme de la santé vacillante de son voisin le crocodile, pas de doute, il y a vraiment péril en la demeure ! »…

Entretemps, l’opinion semble paumée :  coalition-coagulation politique  fébrile,  danse  à  vau-l’eau d’un franc congolais dévissé par rapport au dollar, championnat des matches-marches de rue en cascade, avec des marcheurs perdus et éperdus au milieu des slogans  vertigineux ; rentrées scolaire et universitaire comme précipitées, et sous la tension du Covid-19 plus que jamais à l’affût ; vacances farnientes des parle-menteurs plus que jamais en-haut-en-haut ; mais quelles énergies et quelle riposte au quotidien des gens d’en-bas-en-bas !..

« Trop c’est trop, s’exclame mon Ministre ; lorsqu’une case brûle dans un village, même le malafoutier ivre utilise sa calebasse pleine de vin pour éteindre le feu ! ». Et aussitôt, mon patron de Ministre m’a enjoint, toutes affaires cessantes, de convoquer les journalistes « pour un point de presse de clarification ». Tous les journaux, toutes tendances confondues, y étaient attendus : ceux étiquetés « presse rouge », c’est-à-dire d’« extrême-gauche », comme on dit ailleurs ; leur plume est acérée comme machette, avec des propos acides qui crachent le feu  à longueur de colonnes, qui crètchent, comme disent les Kinois, et pilonnent à boulets rouges, notamment contre mon patron de Ministre, on ne sait pourquoi… Le tabloïd le plus en vue de cette série 1 se nomme Le Piment.

Il y a ensuite ceux des journaux taxés de série 2, de « presse noire », autrement dit d’«extrême –droite », comme on dit ailleurs : cette presse-là  s’illustre par des envolées nationalistes incoercibles contre tout ce qui sent de près ou de loin le migrant, ou  alors, par extension, tout ce qui a trait à l’histoire coloniale et néocoloniale. Le quotidien qui a pignon sur rue de cette série c’est Œil-de-Hibou.

La dernière catégorie, celle-là tempérée (tantôt au centre-gauche, tantôt au centre-droite), est la « presse arc-en-ciel », assez proche d’ailleurs de mon Ministre : cette presse étale et allonge sans modération des adjectifs élogieux en hommage aux hauts-faits, et même aux … non-faits de Son Excellence.  Nom du journal (numérique) le plus célèbre de la série : www.temperature-30.cd.

… Lors du point de presse, le Ministre s’est efforcé de concilier les points de vue, et de raboter, d’aplanir les angles le mieux possible. Et comme à l’accoutumée, le point de presse s’est terminé par un cocktail généreux : avec coupe de champagne, avec « coupage », c’est-à-dire matabiche sous le boubou, avec « cop » sous forme de dépêches remâchées, téléguidées et dispatchées d’avance auprès des journalistes affidés. Dans tous les cas, c’est la sanction du lendemain qui comptait pour le Ministre et son cabinet, lors des parutions effectives des journaux, en rapport avec l’impact sur l’opinion.

… Justement le lendemain, les titres des journaux parus, d’après le Ministre, étaient tout, sauf … à propos :

Titre à la Une du quotidien Le Piment : «Elucubrations somnifères et toxiques comme Covid-20, du Minus-tre des Affaires pseudo-tactiques ».

La Une du tabloïd Œil–de-Hibou : « Balkanisation du Congo ; vol et viol   patrimoniaux ».

Editorial  du numérique temperature-30.cd: «Le Ministre des Affaires Stratégiques : un Homme d’Etat, un stratège, un tacticien, un conciliateur, un rassembleur, un pacificateur, un visionnaire »

Image: 
Qui se soucie de la conférence de presse d'un ministre des Affaires stratégiques? Photo © Véronique Vercheval.

Mots-clés

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN