semaine 39
Portrait de André Fromont
Haïculs bénis/André Fromont

Tombouctou

Le 28 février 2017

&

Image: 

Le silence n’existe pas dans
Le rêve qui revient
Cette ville mystérieuse
A une porte au midi
Flanquée d’une sculpture blanche
Un cheval brisé en deux
La queue dressée vers le soleil
Une femme, cheveux libres,
Se presse dans le bourdon des poussières
Un livre sous le bras
Je suis assis au café
Avec les hommes assoupis
La paume sur le verre de thé
Les pupilles tremblent
Au rythme de la femme
Qui s’éloigne déjà
Entre un pigeonnier conique
Et le plus proche minaret
Un pigeonnier sans pigeon
Un minaret sans muezzin
J’entends juste le vent
L’eau qui bout
Le sable qui use la terre
Le silence n’existe pas dans
La ville des poussières
Ocre et grise

20/11/2006

entreleslignes.be ®2022 designed by TWINN Abonnez-vous !