semaine 42
Portrait de André Fromont
Haïculs bénis/André Fromont

L'air du large

Le 18 juin 2021

1

Image: 

Franco, toujours tendu

Vers des trajectoires multiples

Corps vidé

Par les défenses d’entrer

Dans les hautes sphères

Franco se replie

Au fond de la zone

Des vagues nostalgies

Et frappe au hasard

 

Hélène relève le défi

Sourire aux lèvres

Elle défonce la porte

Sort à l’arrière

Dans la lumière timide

De la géographie

D’avant l’abandon

Matière noire

Matière grise

Matière blanche

Dans un bain de sang

 

Mains propres

Mains sales

Le présent d’un crime passé

 

Gladys ose espérer

Sortir de sa maison close

Vu de là

L’air du large

Est territoire sacré

Entre les deux

Une bulle d’air Limpide

Comme un risque inutile

L’emporte

Et la sauve

 

Audrey est noire et blanche

Née secrète

D’un contact furtif

Entre un ciel et des cendres

Dans une salle de crise

Elle a le présentiment

D’un lieu sûr

Elle écrase du talon

Ses circuits imprimés

Et fuit, libre

Sur une colline perdue

 

Mains propres

Mains sales

Le présent d’un crime passé

 

Dans une odeur de vase

Pascal veut savoir

Qui tenait l’arme blanche

Sur ses gardes

Toujours

Il a perdu le secret

De la nonchalance

Des jeux endiablés

En toile de fond

D’infimes éclats de rire

 

Franco est invisible

La tête dans le miroir

Éclatée dans le verre pillé

Du sang sur la lame

 

Pascal n’en saura pas plus

 

Mains propres

Mains sales

Le présent d’un crime passé

Dans une odeur de vase

Vu de là

L’air du large

Est un territoire sacré

entreleslignes.be ®2021 designed by TWINN Abonnez-vous !