semaine 41
Portrait de André Fromont
Haïculs bénis/André Fromont

fondu au noir

Le 17 septembre 2021

&

Image: 

Sur la ligne d’arrivée

Une foule mobilisée

S’impatiente

Des vies trépidantes

Sur le point d’en finir

 

Anthony est haut placé

Dans le contrôle mental

Et le vide programmé

La chasse au butin

Est son esprit d’aventure

Son rêve de grandeur

Une glissade

Sur le pavé mouillé

Est son remède miracle

Out of glamour

 

Fondu au noir

 

Corinne est prête à tout

Elle pointe et clique

Sur la case départ

Et l’eau monte

Chercher une lumière

Immense et floue

Elle porte des bois flottés

Qui, un jour, échoués,

S’enflammeront

Insidieuse, souvent

Violente, parfois

L’eau tombe et monte

Et le bois brûle

Dans la fureur des vents

Qui ne savent où souffler

Corinne hausse les épaules

Perdue dans sa forêt de pixels

 

Fondu au noir

 

Une invasion

D’angles insolites

Et de troubles enfantins

Sans but apparent

Ainsi prend fin

La nuit du rêve

Qui en dit plus

Barbe mal rasée

Au bord des larmes

Victor s’éveille

Il plane

Dans le blanc stérile

Des ondes courtes

 

Fondu au noir

 

Éveille-toi et dors

Dors et éveille-toi

Rien dit à personne

Tout dit à quelqu’un

Toutes les oreilles se ferment

Aux dialogues superflus

 

La nature répand ses droits

Mousses et lichens

Pollens

Qui volent

Dans un septième ciel

Clouté d’étincelles

 

Fromont, 08/ 2021

entreleslignes.be ®2021 designed by TWINN Abonnez-vous !