semaine 08

La planète des Souvenirs

Une édition originale par Thierry Robberecht, le 08 décembre 2019

© Serge Goldwicht

Le 22 septembre 2033 le taïkonaute chinois Li Wang Wei connut de graves problèmes techniques avec son vaisseau spatial lors de son voyage vers la station spatiale internationale et fut contraint de se poser sur une planète proche, inconnue et non référencée qu’il baptisa Xin, mot qui signifie nouveau en mandarin.

Son ordinateur de bord est formel : L’atmosphère de Xin contient de l’oxygène et est respirable par les humains. Li et un homme d’équipage se risquent à faire quelques pas sur le sol de la planète. Après plusieurs heures d’hésitation, ils retirent leur casque et leur alimentation en oxygène. Oui, l’atmosphère de Xin est respirable. Aucun signe de vie à l’horizon, rien qu’une espèce de sable gras qui semble couvrir toute la surface de la planète sur laquelle rien ne pousse. Li aimerait explorer un peu plus cette planète inconnue mais un message de la base leur ordonne de prélever des échantillons de la matière qui recouvre le sol de Xin à des fins scientifiques et de rentrer immédiatement sur terre. Sa mission terminée, Li rentra chez lui retrouver sa femme et ses enfants.

Le lendemain, à l’aube, son téléphone sonne. Branle-bas de combat. Les échantillons récoltés sur Xin contiennent du coltan en grande quantité.

- C’est quoi le coltan ? demande Li.

Un minerai précieux utilisé dans l’électronique, répond son interlocuteur. Toutes les industries de pointe en ont besoin.

- Il n’y en a pas sur terre ? demande encore Li

- Oui, en Afrique centrale mais il faut creuser des mines et faire la guerre aux Africains qui veulent leur part du gâteau. Sur Xin, il suffit de se baisser pour en ramasser. Tu as trouvé une mine d’or en plein air.

La nouvelle de la découverte de coltan sur Xin se répand comme une traînée de poudre dans les milieux d’affaire qui s’empressent de faire du lobbying auprès des dirigeants les plus importants de la terre

- Si nous ne mettons pas la main sur ce magot les autres le feront. Songez aux emplois que nous pourrons créer !

Les grandes puissances envoient des missions scientifiques sur Xin qui n’est pas aussi déserte qu’on le pensait. Des scientifiques affirment y avoir aperçu des êtres vivants : « Des silhouettes blanches et lumineuses d’hommes, de femmes et d’enfants comme des fantômes », disent-ils. Les morts sur terre se retrouveraient à l’état de fantômes sur Xin ? Personne ne sait, personne ne comprend. Jusqu’à présent, les habitants de Xin ne se sont pas montrés agressifs mais ce qui est inconnu fait peur. On décide d’armer les équipages qui partent travailler sur la nouvelle planète. Le coltan récolté n’est jamais suffisant, l’argent qu’il génère, non plus. Il faut accélérer l’exploitation. Des centaines de pelleteuses sont envoyées sur Xin. Les voyages Terre /Xin et retour se multiplient. On en compte à présent une centaine par jour. Des scientifiques s’intéressent à la population de Xin. Leurs conclusions sont formelles : il ne s’agit pas de fantômes mais de souvenirs. Des souvenirs ? Ce serait çà le cloud ? Personne ne sait, personne ne comprend. Pour protéger leur territoire, les souvenirs se rassemblent devant les pelleteuses pour les empêcher d’avancer. Côte à côte les victimes de la Shoah et des dictatures totalitaires. L’histoire du monde. Un mur de souvenirs. Le chantier est à l’arrêt, les sociétés multiplanétaires perdent de l’argent. Le transport, le matériel, çà coûte cher. Alors, on ordonne aux pelleteuses d’avancer. C’est obéissant une pelleteuse. Elles avancent donc en emportant tout sur leur passage. Le chantier reprend, les industriels travaillent, des fortunes se font, des empires financiers se construisent mais, sur terre, tout le monde a perdu la mémoire.

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Commentaires

Portrait de Jacqueline
Aujourd’hui même sur terre beaucoup ont perdu la mémoire : les nationalistes, racistes, xénophobies, etc sont élus dans de nombreux pays. Ou pourrions nous nous réfugier si nous ne sommes pas d’accord ?

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN