semaine 05

Deux vies

Une édition originale par Thierry Robberecht, le 17 octobre 2022

© Serge Goldwicht

Comme des garçons ont la certitude d’être une fille depuis l’enfance, cet homme pense qu’il est double. Un frère jumeau qui aurait péri pendant la grossesse ? On l’ignore. Son parcours scolaire fut pénible. Beaucoup d’années ratées et des redoublements alors qu’il était persuadé que l’autre part de lui-même aurait brillamment réussi. A l’université, en faculté de médecine, même chose : un nouvel échec. Ensuite, il accumula les déboires. Tout peut aller très vite quand la roue de la vie tourne mal. Sa femme le quitta pour un autre et des problèmes de santé l’empêchèrent de travailler. Il se retrouva à la rue à mendier avec d’autres perdus. Les sdf comme les bourgeois se regroupent. C’est atavique. Ce soir, il ne possède que quelques centimes dans sa casquette retournée et il pleut. L’hiver approche comme approchaient de son lit les monstres de son enfance. Sa situation n’est pas fameuse et son avenir tragique, il le sait bien. Il a faim, il a soif et les quelques centimes d’euros qui se trouvent dans sa casquette ne lui serviront pas à grand-chose. La faim le fait souffrir comme une rage de dents en plein estomac. Voici le temps des regrets et des remords. Il aurait dû faire des études et s’accrocher. Il aurait dû trouver un travail à la hauteur de ses compétences. Il aurait dû travailler plus dur à l’école et à l’université. Il aurait dû… La soirée sera difficile et la nuit, longue, sa vie tragique et interminable. Soudain, s’approche un homme qui dépose des billets dans sa casquette.

  • Viens avec moi, lui dit-il. Tu es trempé.

Le SDF monta dans une grosse voitureTu es médecin ? demanda-t-il à la part de lui-même.

  • Oui.
  • J’en étais sûr, conclut-il dans un sourire alors que démarre la voiture.

Notre SDF est fier, très fier car il n’a eu besoin de personne, aucune organisation charitable pour s’en sortir puisque c’est une part de lui-même qui l’a sauvé.

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

entreleslignes.be ®2023 designed by TWINN Abonnez-vous !