semaine 06

Toutes les généralités sont fausses

Mots clés décroisés par Roger Avau, le 23 février 2017

Kid Noize © Manuelle Leroy

je ne suis plus sûr de rien / excepté du pire (Louis Savary)

Demander à un écrivain ce qu’il pense des critiques, c’est demander à un réverbère ce qu’il pense des chiens. (John Osborne)

Je pense que, parfois, un homme doit accepter la bonté puisqu’à d’autres

moments, il faut bien aussi accepter le contraire. (Robert Walser)

Le virtuel sera-t-il un jour capable de créer un monde de paix ?

changer de perspective / ramener ici les lointains / repeindre les ombres à leur nouvel emplacement (Jack Keguenne)

Les miroirs feraient bien de réfléchir avant de renvoyer leurs images. (Lucile)

Avez-vous déjà été suspendu à une réponse dont votre vie dépend et sur laquelle vous n’avez aucune prise ? (Gilles Legardinier)

Une fois que tout aura été dit et fait, il sera dit beaucoup plus qu’il ne sera fait.

Empruntez la vie, elle vous rendra un cercueil. (Jacques Sternberg)

Quand on aime on ne compte pas… Ça tombe bien, je suis mauvais en calcul !

L’indulgence des puissants n’est jamais que la promesse d’une plus grande calamité à venir. (Amin Maalouf)

Vous pouvez gagner des millions sans plan original mais avec une combinaison nouvelle.

On peut être universel et sans âge, tout en étant très ancré dans le contemporain. (David Cronenberg)

Apprend à te passer de celui qui se passe de toi.

Personne n’a étudié la douleur des humains quand ils sont ferrés du ventre. Cette impression de brûler, de se vider tout en restant vivant. (Claudie Gallay)

Il faut se faire une raison : on est conduit par l’instinct. (Olivier Prignot)

Tout peut arriver dans la vie, et souvent rien.

Faire de l’autre une langue étrangère que l’on peut comprendre. (Amélie Nothomb)

Entre le monde et moi, il y a beaucoup de tensions.

Une fille innocente cesse de l’être le jour où elle découvre que l’on ne se sert pas d’une paire de fesses uniquement pour s’asseoir. (Jean-Luc Lourmière)

L’alcool permet de rendre l’eau potable.

Les hommes sont tellement étrangers à ce qui se passe autour d’eux qu’il leur faut inventer des mots. Ce n’est pas si sorcier de comprendre les autres. Vous savez, il suffit d’oublier ce qu’ils disent et de regarder ce qu’ils font. (David Mazzucchelli)

Être au milieu des autres, quelle illusion. On n’imagine jamais à quel point on est seul à vivre sa vie. (Alice Ferney)

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

entreleslignes.be ®2023 designed by TWINN Abonnez-vous !