semaine 05

Si c’est parfait, c’est pas réel

Mots clés décroisés par Roger Avau, le 23 mars 2017

Achille Chavée, surréaliste wallon. Photo La Louvière © Roger Avau

Des petits points de suspension si forts, si désireux, tellement en devenir. (Bernard Hennebert)

Sans différences, pas d’harmonie.

La tristesse des verres vides est profonde. (Jacques Canut)

Ajouter son grain de sable au désert. (Jean-Pierre Georges)

Le sexe est devenu tellement accessible, que l’amour est devenu un fantasme. (Rachel Skellington)

Le jeune homme connaît les règles, le vieillard les exceptions.

Il est très raciste, mais il préfère le boudin noir au blanc. (Max Laire)

Croire qu’un homme instruit est forcément un homme cultivé, c’est prendre la valise pour le voyageur. (Georges de Cagliari)

Le meilleur moyen de prédire l’avenir, c’est de l’inventer. (Alan Kay)

S’il est un plaisir qui ne se partage, c’est bien celui d’être seul.

Un poème, c’est ce qui vient à la surface après une vie de noyade. (John Guzlowski)

N’ayez pas peur du bonheur : il n’existe pas. (Michel Houellebecq)

Il n’y a pas de grande réalisation qui n’ait été d’abord utopie.

Ce qui nous crève les yeux nous rend aveugles (Miss.Tic)

Les gens solitaires ont toujours une double vie. (Louis Huwart)

Existe-t-il une forme de vie intelligente sur la Terre ? (À travers les mots & Entre les mots)

La réglementation sur l’obsolescence programmée serait déjà obsolète.

rester modestement le rêve / que l’éveil ne débauche pas (Jack Keguenne)

j’éprouve une certaine lâcheté / à ne pas écrire / tout ce que la poésie me dicte (Louis Savary)

Twitter est un réseau choral composé uniquement de solistes. (Bernard Pivot)

Pour vous débarrasser de l’apopathodiaphulatophobie, côtoyer les personnes qui vous font…

La pensée du suicide ne peut être considérée, la plupart du temps, que comme un remède assez sérieux contre la grippe. (Pierre Autin-Grenier)

Difficile de se perdre quand on ne sait pas où on va. (Jim Jarmusch)

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

entreleslignes.be ®2023 designed by TWINN Abonnez-vous !