semaine 33

Place au cauchemar américain

Mots clés décroisés par Roger Avau, le 10 novembre 2016

Photo © L'auteurContentPourRien

Il faut toujours écouter ce que la majorité silencieuse pense.

Un désastre capillaire s’abat sur le monde. (Édouard Baer)

Des symptômes physiques peuvent s’installer chez les gens qui font l’amour sans amour. (Marie-Lise Labonté)

Être de gauche c’est d’abord penser le monde, puis son pays, puis ses proches, puis soi ; être de droite c’est l’inverse. (Gilles Deleuze)

Belgique : 91% des francophones veulent « changer de système »

On peut encore faire beaucoup de choses dans une chaise roulante. (Maggie De Block)

Les très bonnes idées sont des denrées périssables. (Pierre Lemaitre)

Ne perdez pas de temps. Le temps passe si vite… Il vous file entre les doigts. Parfois, ce n’est qu’une question de secondes et ces secondes, plus tard, peuvent devenir une éternité… (Katherine Pancol)

Il n’y a rien d’urgent, il n’y a que des gens pressés.

Souvent, à tous, je veux poser cette unique question qu’on ne doit pas, et qui, de toute façon, resterait sans réponse : es-tu dupe ? (Tristan-Edern Vaquette)

Les mains les plus secourables sont celles que vous avez au bout des bras.

La plupart des gens n’écoutent pas dans l’intention de comprendre, ils écoutent dans l’intention de répondre. (Stephen Covey)

Confier pour l’adoption un enfant dont on sait qu’on ne pourra le rendre heureux est un acte d’amour. (Janine Boissard)

la solitude peut très bien se vivre à deux (Louis Savary)

À partir d’un certain âge, on n’a pour les gens que les sentiments qui vous arrangent, qui ne prennent que la place qu’’on peut leur donner. C’est une question d’horaire. On choisit les gens en fonction de la place qui reste. (Françoise Sagan)

Lille : 19 blessées lors d’une soirée lesbienne, le DJ avait passé À la pêche aux moules ‘‘par erreur’’

Marcher dans la nature, c’est comme se trouver dans une immense bibliothèque où chaque livre ne contiendrait que des phrases essentielles. (Christian Bobin)

Les mots qui vont surgir savent de nous ce que nous ignorons d’eux. (René Char)

L’illogique est comme un fauteuil : il faut s’y asseoir (Michel Ramsay)

L’indifférence est un « va te faire foutre » en tenue de soirée. (À travers les mots & Entre les mots)

Le plus grand des péchés est de ne pas succomber au plaisir !

Une lucidité douloureuse vaut mieux qu’une apaisante illusion. (Emmanuel

Carrère)

Les pensées zen : de loin elles brillent ; une fois comprises, on s’aperçoit qu’elles ne sont pas en or.

On ne gagne pas d’argent en proposant de la qualité aux clients, mais en leur vendant des illusions. (Pieter Aspe)

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN