semaine 32

Nous sommes nombreux à craindre l’étincelle

Mots clés décroisés par Roger Avau, le 17 juin 2016

Photo © Roger Avau

Merci à Twitter de remettre la forme brève au goût du jour et de laisser les digressifs et les épistoliers langoureux loin derrière. (fadebiaye)

Il a un bon fond ; je dirais même un double fond.

Nombreux sont les gens qui ne peuvent vivre qu’en immersion – une variante du protectionnisme -, la vie sans cela serait trop difficile à vivre. (Jean Baudrillard)

L’adversité peut mener à la grandeur. (Rodrigo Beenkens)

Le monde n’est qu’une transformation perpétuelle ; la vie n’est qu’une idée et une opinion. (Marc Aurèle)

Prends Dieu comme ami. Il est réconfortant pour un étranger d’avoir une connaissance en pays inconnu.

La poésie c’est ce qu’il se passe quand votre esprit arrête de travailler, et pour un instant, tout ce que vous faites, est sentir. (Gif+Art Maniac)

Mon Dieu, que votre volonté soit fête ! (Frédéric Dard)

La catastrophe, c’est que le seul exemple pour les jeunes, c’est les parents. (Jean-Marie Gourio : Brèves de comptoir)

En politique, ne posez jamais une question si vous n’avez pas déjà la réponse.

Quand on est connu, la solitude est un luxe. ((Karl Lagerfeld)

les horizons restent inévitables (Jack Keguenne)

Si tu veux qu’on t’entende, crie. Si tu veux qu’on t’écoute, chuchote.

Les heures aux dimensions changeantes se battent. (Gérard Lemaire)

Je vis fermé sur moi-même comme un parapluie. (François Caradec)

La meilleure vengeance c’est l’ignorance. (Zayn Malik)

Sourire est la meilleure façon de montrer les dents au destin.

La fidélité fait le bonheur du couple, j’y tiens. Pour ce faire, je reste très fidèle à mon infidélité. (Jah Olela Wembo)

C’était dans ce monde-là qu’il voulait vivre désormais, un monde où la place d’une virgule importait plus que la place sociale. (Karine Tuil)

Les « que l’on » m’agacent. Je préfère les « qu’on ». (Maurice Chapelan)

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN