semaine 03

Le vide peut mener à l’essentiel.

Mots clés décroisés par Roger Avau, le 15 septembre 2016

Photo © Roger Avau

Le vide est plein. (Trinh Xuan Thuan)

L’expression la plus élégante, c’est « disponibilité ». (fadebiaye)

Je rigole face au danger, ensuite je cherche un abri pour me cacher.

Si tu me quittes est-ce que je peux venir aussi ? (Alain Bashung)

Est-ce la nuit qui produit l’obscurantisme ?

Pour être soi-même, il faut être quelqu’un. (Stanislaw Jerzy Lec)

Le bonheur n’est pas une illusion. Sa simplicité apparente, si. (Grégoire Lacroix)

Qui est capable d’expliquer où se situe la frontière entre sécurité et liberté ?

On apprend très peu de l’expérience. (Salman Rushdie)

Si vous voulez laisser vos empreintes dans le sable du temps, ne traînez pas les pieds.

Il faut être pas mal seul pour donner sa chance à l’esprit. (Patrick Chouissa)

La vraie solution se cachait au pied du plus haut des monuments qu’il avait érigés à chacun de ses regrets. (Gilles Legardinier)

La poésie est l’épouse du lendemain et la fille du passé (Mahmoud Darwich)

Un baiser : façon de rapprocher deux personnes à tel point qu’il devient impossible de voir leurs défauts.

Imposer sa langue, c’est imposer sa pensée. (Claude Hagège)

Nous vivons dans un monde où la seule aventure consiste à baiser sans capote. (Frédéric Beigbeder)

Il y a des matins où j’ai besoin d’un chausse-pied.

Le paradoxe du dictionnaire : les mots ne s’expliquent que par d’autres mots.

(Antoine Blondin)

Ton pire ennemi est le cauchemar que j’ai fait de toi. (Jacques Albin)

Mourir ce n’est pas partir, c’est arriver.

Le philosophe, c’est celui qui, dans la simplicité, voire le dénuement, met de la pensée dans sa vie et sa vie dans sa pensée. (Michel Onfray)

Le bon fonctionnement d’un robinet se vérifie quand il ne fonctionne pas.

(Max Laire)

Mon passé a pris beaucoup de sens erronés.

L’apocalypse se déchaîna avec deux bonnes minutes d’avance sur les prévisions les plus optimistes. (Pierre Vandenberghe)

 

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN