semaine 32

ǝıʌ ǝɹʇoʌ ɹns sɟıʇɔǝɾqo xnɐǝʌnou ǝp ǝɹɟɟo uoısɹǝʌuı uǝ ǝɹʌıʌ

Mots clés décroisés par Roger Avau, le 22 septembre 2016

Photo © Roger Avau

je me réfugie / dans le labyrinthe des mots / pour récupérer / mon image première (Louis Savary)

Si j’étais une femme je m’épouserai (Joann Sfar)

Sans occupation on est pris par le temps. (Jacques Canut)

Rêver c’est scruter les étoiles et savoir interpréter leur message.

Dans ma chambre, je suis le moins évident des objets. (Jean-Jacques Didier)

L’homme a-t-il besoin d’un Dieu parce qu’il a peur ?

Quand on ne sait pas où l’on va, les trois-quarts du chemin sont faits. (Ben Maes)

Si vous faites comme tout le monde, vous obtiendrez les mêmes résultats comme tout le monde.

mais au fait, quels résultats souhaitez-vous atteindre ? (Anonymous France)

Je m’étais demandé ce qui pouvait pousser quelqu’un à garder ses lunettes de soleil après la tombée du jour : était-ce la marque d’une profonde simplicité ou de la connerie à l’état pur ? (Philippe Djian)

Ils parlent tellement d’eux que je n’ai jamais l’occasion de parler de moi.

Tous ces sites et ces blogs qui URL à la mort de solitude et de vanité numériques.

(fadebiaye)

Quoi de plus truand qu’un capitaliste ? Deux capitalistes associés, une société anonyme quoi ! (Joël Vaslin)

Ma vie a changé et j’ai changé avec elle.

Si le premier homme s’appelait Newton, la pomme d’Ève serait le symbole de l’attraction universelle. (Perlette Adler)

Si vous puez de la bouche, une seule solution : allez courir à perdre haleine ! (Marc Escayrol)

Le bonheur vient rarement en ligne droite. (Roger Kerger)

Dormir est la seule façon de ressentir une réelle liberté, car dans les rêves, il n’y a pas de règles.

Ça te va bien d’être déshabillée comme ça ! (Paul Verhertbrugghen)

Ce n’est pas une consolation d’imaginer que, dans un monde sans journaux et livres sur papier, il y aura toujours du papier Q. (Antoine Dulac)

Tu ne peux pas retenir ce jour, mais tu peux ne pas le perdre.

Les gens ne seraient pas en mesure d’apprécier qu’on leur apporte la solution s’ils n’étaient pas au courant qu’il y a un problème. (Allyson Condie)

Hésiter, c’est déjà prendre une décision. (Stanislaw Jerzy Lec)

Ce soir, je me suis pardonné d’être un homme (Eric-Emmanuel Schmitt)

Je ne sais pas où je vais m’arrêter, j’en suis déjà à ma huitième codicille.

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN