semaine 47

Pour la paix et le développement au Congo

Les indignés par GL, le 11 juin 2022

Danny Singoma, président de la MLK. Photo Solsoc. A découvrir aussi sur
https://www.youtube.com/watch?v=3MsveKf_Lfw

Voici le texte de la « lettre ouverte à Sa Majesté le roi des Belges, Philippe de Belgique et à son Premier Ministre, Son Excellence Alexander De CROO, à l’occasion de leur visite en République Démocratique du Congo, en juin 2022 », signée par divers représentants de la société civile congolaise.

Sire,

Excellence Monsieur Le Premier ministre,

Au nom de la Maison de la Laïcité de Kinshasa (MLK), qui œuvre pour la coexistence de tout le peuple congolais et son accès au bien-être social, économique et politique ;

Au nom des Organisations progressistes de la Société Civile Congolaise, Membres Centre de Ressource et de Dynamisation de la Société Civile (CERDYSOC) ;

Au nom du Réseau de Promotion de la Démocratie et des Droits Economiques et Sociaux (PRODDES) ;

Au nom des Actrices et Acteurs de la Société Civile congolaise, engagés dans la promotion de la Paix, la prévention des Conflits et la lutte pour le Progrès social,

Nous vous appelons à mettre tout en œuvre pour soutenir les Autorités de la République

Démocratique du Congo et celles de l’Union Africaine en vue de mettre fin, d’urgence, aux drames vécus par nos compatriotes dans l’Est de la République Démocratique du Congo (dans les provinces de l’Ituri, Maniema, Nord-Kivu, Sud-Kivu et Tanganyika).

Sire,

Par l’activisme belliqueux du Rwanda, qui soutient le Mouvement armé M23, ainsi que de ceux de plusieurs autres groupes armés, dont principalement le CODECO en Ituri ainsi que les ADF venus de l’Ouganda et soutenus par une nébuleuse d’acteurs pouvant être qualifiés de terroristes, un drame épouvantable, meurtrier pour trop de gens, est en train de se vivre à l’Est de notre pays. Une mobilisation, sans hypocrisie, de toute la communauté internationale et du Conseil de Sécurité des Nations Unies est très nécessaire.

Il est temps d’œuvrer pour arrêter la poursuite de la déstabilisation de la RD Congo par le Rwanda et tous les autres groupes armés d’ici ou d’ailleurs, pendant que le Plan de retrait de la MONUSCO est en train d’être mise en œuvre. Il est temps de rétablir la Paix et la sécurité dans toutes les zones affectées de notre pays ainsi que dans toute la Région des Grands Lacs. La mémoire nous rappelle qu’il y a des moments où les pays des grands lacs vivaient en parfaite harmonie et intégration.

La présence de votre très digne Personne et Majesté sur notre territoire doit être une occasion exceptionnelle de faire les intermédiations indispensables pour mettre fin à la situation de crise humanitaire et d’instabilité permanentes que vivent les congolaises et congolaise. Situation véritablement contraire à tous les principes et valeurs de la dignité humaine.

Sire,

Nous avons suivi les débats qui animent votre Parlement à la veille du sommet de l’OTAN du mois de juin 2022, concernant l’augmentation de 2% du budget de la Défense nationale belge. Nous supplions le gouvernement belge de réfléchir avec l’ensemble de ses partenaires de l’OTAN, sur le bien-fondé de cette décision d’augmentation du budget de la Défense, pendant que des actions visant à mettre fin aux guerres qui secouent la RDC et notre continent, nécessitent des fonds que la Belgique et ses partenaires, peuvent bien mettre à profit pour aider nos Etats à soulager les populations victimes de ces guerres et, depuis peu, des conséquences de la guerre en Ukraine qui frappent l’Afrique. Cette aide se ferait en coordination avec les organisations spécialisées de l’ONU dont son Conseil de Sécurité et en partenariat avec l’Union africaine et la Société Civile.

La Société Civile congolaise, malgré sa bonne volonté et sa détermination, dispose de peu d’accès aux ressources pouvant la soutenir à mener efficacement ses actions en faveur de la paix et du relèvement communautaire. Nous attendons de la Belgique un réel engagement aux côtés du Gouvernement congolais pour la mise en œuvre et la réussite de son Programme de Désarmement, démobilisation, Relèvement communautaire et Stabilisation (P-DDRCS), un assouplissement des conditionnalités pour l’accès aux subsides belges de la consolidation de la Paix, un accompagnement substantiel des Organisations œuvrant pour la défense des droits des femmes et des enfants en zone de conflits et un soutien au développement local et à la reconstruction de l’Est de la RDC afin qu’il redevienne un espace de paix et de repos. L’expertise belge pour un appui à la réforme du secteur de la sécurité ainsi qu’à la formation dans la protection Civile s’avère utile.

Sire,

Excellence Monsieur le Premier ministre,

Au nom des Organisations de la Société Civile congolaise réunies au sein de la Maison de la Laïcité de Kinshasa, du Centre de Ressources et de Dynamisation de la Société Civile (CERDYSOC) ainsi que du Réseau de Promotion de la Démocratie et des Droits Economiques et Sociaux (PRODDES), je vous prie de croire en nos sentiments d’infinie gratitude pour toute initiative que la Belgique prendra en réponse à notre Appel. Nous nous tenons disposés à vous rencontrer durant votre séjour en République Démocratique du Congo, pour expliciter notre Appel.

Nous prions instamment Votre Majesté et Monsieur le Premier Ministre, d’accepter nos plus fervents et sincères sentiments humanistes et nos salutations les plus respectueuses.

Danny Singoma

Président de la MLK

Secrétaire Permanent du PRODDES

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

entreleslignes.be ®2022 designed by TWINN Abonnez-vous !