semaine 46

Quand Serge était jeune c'était déjà Noël

L'as-tu lu,lulu? par Nous on l'a lu, le 20 septembre 2019

"J'ai préféré cette photo où l'on m'aperçoit, jeune, et beau encore, devant un drapeau rouge, à une fête du parti communiste, ce qui m'a semblé plus parlant pour le lecteur d'aujourd'hui."

Vous connaissez, vous qui lisez Entre les lignes, les poèmes de Serge Noël, poète prolifique et précoce (je vous rassure immédiatement, c'est le cas de tous les poètes). Vous aurez remarqué combien son écriture peut varier, du court au bref, du rimé et métré au vers libre en passant par le calligramme. Vous aurez noté ses thèmes, éternels et indispensables (c'est le cas cette fois non seulement de tous les poètes, mais aussi de tout un chacun), l'amour, le voyage, l'espoir, l'indignation, la politique, l'autre, la mer, la ville, le rêve, le souvenir. Mais ces poèmes-ci, écrits dans la fin de l'adolescence et le début de l'âge adulte, vous ne les connaissez pas mais pourtant vous les reconnaîtrez. “N'égarez pas cette lettre c'est un poème”, voilà ce qu'il écrit. Qui est-il? “J'aimais, j'étais aimé, ainsi commence la romance.” Où est-il? “Je suis allé à la mer parce que j'avais soif.” Que fait-il? “Je vais me bourrer la gueule dans une boîte de nuit.” Bref, vous l'avez compris, ces poèmes de jeunesse ont le charme des brouillons, des premiers jets, des débuts, même si quarante ans plus tard, l'oeil humide des souvenirs qui ressurgissent est sec aussi des imperfections, des outrances et des illusions perdues. Perdues? “Je n'en renie rien, ni la forme, où s'est forgé un style que peut-être la vie (…) et les conseils m'ont entretemps donné; ni le fond, qui parle de choses inouïes qui font encore la fenêtre ouverte de nos petits matins”, écrit-il en introduction. “Le vent pour l'arbre est une chemise propre.” Il ne vous reste plus qu'à vous laisser caresser. (Jean Rebuffat)

Serge Noël, Al Majnûn précédé de Dormir, poèmes, éditions le Chant des Rues, Bruxelles, 2019, 20€.

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2019 design by TWINN