semaine 47

Politique de la peur

L'as-tu lu,lulu? par Nous on l'a lu, le 31 octobre 2019

Un essai de Robert Charvin.

Un roman à 7 voix, pour les jeunes.

Robert Charvin est français de Nice, spécialiste du droit international, et auteur de livres sur les droits humains dont un « Faut-il détester la Russie ? ». Sa thèse de doctorat en droit portait sur « Justice et Politique (évolution de leurs rapports) », une réflexion qu’il a approfondie tout au long de sa carrière marquée par son engagement au sein du parti communiste et dans le mouvement altermondialiste.  A 80 ans, il nous livre un essai sur « La peur, arme politique », puisque « gouverner c’est faire peur… et rassurer » est-il précisé en sous-titre.

L‘homme ne manque pas d’humour lorsqu’il raconte ce que contient la fiche dressée sur lui par les renseignements généraux : http://www.gauchemip.org/spip.php?article13156

Dans son dernier essais, point d’humour mais beaucoup de mises en garde contre des dérives démocratiques actuelles, sur le modèle souvent analysé au long de notre histoire : faire peur pour asservir et diviser la population, fabriquer des ennemis, susciter le racisme, mener le combat contre des « envahisseurs ». Toutes techniques populistes éprouvées par les diverses dictatures qu’elles soient religieuses ou laïques qui ont sévi dans l’histoire européenne.

Robert Charvin s’appuie sur des auteurs solides comme Jean Delumeau qui a analysé en profondeur l’usage de la peur par l’institution catholique de la fin du Moyen Age au 18ème siècle. Puis il aborde la période contemporaine et cette montée des populismes de droite et d’extrême-droite en Europe, jouant sur les peurs les plus anciennes de l’étranger, de l’autre décrit comme menaçant, afin de masquer les véritables origines de l’insécurité ressentie par les gens : les inégalités croissantes qui provoquent une montée de la pauvreté.  

Ce livre nous permet de décrypter l’actualité car il est lisible par tous et son objectif est bien de nous ouvrir les yeux et notre esprit critique. (G.L.)

  • Robert Charvin. « La peur, arme politique ». 2019. Investig’Action. 15€.

« On n’a rien vu venir »

Hasard des lectures : en fouillant dans ma bibliothèque, je découvre un excellent livre destiné aux jeunes de 10, 13 ans. Il s’agit d’un roman à 7 voix, toutes féminines, préfacé par Stéphane Hessel, ce qui est une référence majeure pour tous ceux qui veulent débusquer la montée et l’avènement de régimes liberticides. A travers l’histoire de sept familles vues par les yeux des enfants, on assiste à l’instauration d’un régime raciste et autoritaire, obligeant les êtres humains à adopter un comportement uniforme. Pour leur bien, évidemment. Le Parti de la Liberté a pris le pouvoir démocratiquement, grâce au vote des gens comme tout le monde, normaux, crédules et apeurés. Des enfants ne comprennent pas que leur copain bronzé soit poussé à l’exil, qu’il est interdit de porter les vêtements et les couleurs que l’on souhaite, de manger ce que l’on aime. Il est même interdit de chanter ! Et la révolte des jeunes entraine avec elle des moins jeunes. Ce livre permet aux jeunes de dompter la peur qui, trop souvent, bâillonne les adultes ! (G.L.)

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2019 design by TWINN