semaine 05

Le bouclage sans la boucler

L'as-tu lu,lulu? par Nous on l'a lu, le 14 avril 2017

Cette poésie faite de pas grand-chose, des outils que l’on prend en main pour réparer le fond de la vie, voilà ce que vous trouverez ici. Un homme qui se dit être seul (mais que l’on ne croit pas), un homme hanté par l’Histoire au singulier, avec ses mots simples et quotidiens, qui vous emmènent, les yeux grand ouverts, sur la vie et sa suite, la mort, ou pour mieux dire la vieillesse et son cheminement paradoxal: voilà ce que vous propose Jean Rebuffat, avec son «Heure du bouclage», et son étrange envie de partager le temps, la vie, peut-être le regret, mais du moins toujours le goût de vivre et d’aimer. En parlant d’amour, si vous aimez la vie, aussi rude et étrange fût-elle, ouvrez, comme moi, le recueil de Jean, et trouvez-y des raisons de ne pas renoncer à votre passé, ni à votre présent, dans l’espoir d’un futur fait de la même épaisseur humaine, et des mêmes combats. (S.N.)

Infos pratiques pour acheter le livre: http://www.jacques-andre-editeur.eu/web/ouvrage/358/L%27+Heure+du+bouclage.html et  http://www.jeanrebuffat.com/?p=9

La page Facebook de Jean Rebuffat poète : https://www.facebook.com/jeanrebuffatpoete/?fref=ts

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

entreleslignes.be ®2023 designed by TWINN Abonnez-vous !