semaine 47

La loutre, symbole d’une nature à sauver

L'as-tu lu,lulu? par Nous on l'a lu, le 07 novembre 2019

Un livre à la fois scientifique et magnifiquement illustré.

Torpille la loutre, de Raymond Macherot, dans “Chlorophylle contre les rats noirs”. Dessin © Editions du Lombard.

Regardez-la ! Elle semble nous interroger sur notre mode de vie, sur nos dégâts commis à la nature, sur la chasse impitoyable qui l’a presque décimée chez nous. La loutre d’Europe est un bel animal, fascinant par sa souplesse, sa force, son intelligence et sa vie familiale. La rencontrer dans son cadre naturel est un bonheur rare, un spectacle fascinant.

Cette chance nous a été donnée il y a quelques années en France, lors d’une promenade en bord de Loire, à Châteauneuf-sur-Loire plus exactement.  Une loutre nageait sur le dos, mangeant quelque nourriture, sans la moindre crainte, tranquille. Une exploratrice, sans doute, d’une famille qui cherche un nouveau site de nourriture et d’hébergement, nous expliqua René Rosoux, alors directeur scientifique du Musée des sciences naturelles d’Orléans. Les loutres reviennent en effet peupler cette zone où elles ont été impitoyablement chassées pour leur fourrure mais aussi parce qu’elles sont de redoutables concurrentes pour les pêcheurs locaux ! Ajoutons à cela les pollutions chimiques et toxiques de cours d’eau et l’on comprend pourquoi elles avaient disparu jusqu’à la fin des années 1970 dans la plupart des zones humides d’Europe. Depuis 1981, elles sont enfin protégées des humains chasseurs et pêcheurs mais les scientifiques gardent secrets les lieux où elles s’implantent à nouveau. Trop de gens ont le coup de fusil facile !

Deux scientifiques, René Rosoux et Charles Lemarchand, tous deux docteurs en sciences et spécialisés dans l’étude de la faune des milieux aquatiques, ont consacré plusieurs années de leur vie à la rédaction d’un ouvrage qui dit tout ou presque sur ce bel animal qui peuple aussi notre littérature, notre art et même la bande dessinée. Simplement intitulé « La loutre d’Europe », il est superbement illustré et se lit agréablement même par des non scientifiques car les auteurs nous promènent dans les diverses zones humides d’Europe où elles vivent, ils nous détaillent la diversité de cette espèce, sa vie privée la plus intime, les accidents (surtout de la route) qui les menacent encore… On nous apprend même à l’observer en France.

Les auteurs ont voulu aussi sortir de leur rigueur scientifique pour nous conter quelques histoires vécues lors de leurs recherches, parfois périlleuses, sur le terrain. Ils nous découvrent aussi des loutres vedettes de notre histoire, des légendes, des arts et des traditions. Parmi celles-ci, nous flashons sur Torpille, la grande amie de Chlorophylle le lérot, qui vivent des aventures extraordinaires basées sur la solidarité des plus petits (lérots, muscadins, lapins, choucas, souris, souriceaux…) contre les grands méchants que sont les rats noirs menés par Anthracite. Une magnifique BD animalière datant de 1954, due au grand talent du Belge Raymond Macherot, qui crée un univers de bosquets, de ruisseaux, de mare à préserver déjà des pollutions et des violences humaines. Après cette lecture, les enfants reconnaîtront les petits animaux qui vivent si près de nous et qui symbolisent si bien cette nature fragile et belle. (Gabrielle Lefèvre)

  • René Rosoux et Charles Lemarchand. « La loutre d’Europe ». 2019. 352 p. Biotope Editions. 35€. www.biotope-editions.com

 

 

 

 

 

 

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2019 design by TWINN