semaine 15

Dedans-Dehors, visites à domicile

L'as-tu lu,lulu? par Nous on l'a lu, le 26 novembre 2020

On entre volontiers

Un photoreportage avec textes de Lucie Van de Walle. Avis de Carine Toly-Humbert

Lucie Van de Walle…à vous, lecteurs de Entre les lignes, ce nom ne vous est pas inconnu : il est celui d’une fidèle collaboratrice de votre revue en ligne préférée qui visite pour vous des expositions, des musées, va écouter des concerts, bref, est à l’affût de la vie artistique en Belgique et ailleurs et raconte ses découvertes dans sa rubrique « Pérégrinations ». À l’affût elle l’est, en effet, en nous donnant à découvrir, avec cet ouvrage, une cinquantaine de maisons, cabanes, villas qui furent habitées par des personnalités au destin et au talent singuliers, de Pierre le Grand à Butch Cassidy, d’Hector Berlioz à René Magritte, de la peintre Suzanne Valadon à l’architecte Franck Lloyd Wright, l’aventurier Vidocq…voyageuse par passion, elle a mené une véritable enquête pour repérer et réussir à rentrer – ou pas, mais alors elle a rusé ! – dans ces maisons-refuges, dont le philosophe Gaston Bachelard disait que «sans elle[s] l’homme serait un être dispersé ». Et cela nous parle à nous qui sommes confinés dans nos maisons, non par désir d’y trouver refuge ou y rêver, mais par injonction gouvernementale !

Dedans / Dehors, car l’auteur a choisi de photographier le dehors : la maison, ou un détail qui la caractérise – ou dont Lucie Van de Walle a saisi la singularité – et le dedans : un objet, ou une pièce de la maison. Et cela donne un résultat étonnant car Lucie Van de Walle sait « voir » et nous faire ressentir l’essence des lieux, ces lieux où ces personnages on vécu, où ils se sont construits,  où ils ont rêvé, inventé, protégés de l’extérieur ; elle procède parfois par opposition : au calme et provincial jardin de Delacroix, dans le 6ème arrondissement de Paris, s’oppose le détail d’une toile du peintre représentant deux jambes nues exprimant force et sensualité ; à l’élégance raffiné d’un salon de l’une des maisons où vécut Hector Berlioz répond la simplicité paysanne de la cuisine avec sa large table en bois et son lit clos ; le geste théâtral et solennel d’une cariatide décorant la façade ne nous prépare pas à découvrir les humbles boîtes aux lettres en fer brun de l’immeuble où habita le sculpteur et stucateur munichois Egid Quirin Asam, au 18ème siècle… Parfois, des accords se produisent, comme le rouge flamboyant de la porte d’entrée, au 23 Brook St à Mayfair, de la maison où habita Jimmy Hendrix résonne avec celui du dessus de lit dans sa chambre ; les somptueux jeux de couleur de la façade maniériste d’une maison flamande, à Lille, où habita, au 17ème siècle, Gilles de La Boé, négociant en tissus, répondent à ceux d’une riche étoffe luxueusement tissée dans des tons mordorés qui se fondent dans des bruns, des rouges d’une émouvante profondeur…

La maison est également montrée comme l’endroit d’où se construit le dehors. Le peintre flamand Constant Permeke vit, imagine et crée les toiles qu’il va ensuite exposer, vendre, dans sa maison qui contient son atelier et tous ses rêves d’artiste tandis que les malles en osier et les valises de cuir de l’exploratrice Alexandra David-Néel sont les objets témoins de ses voyages en Asie.

Avec sensibilité et un sens étonnant et sûr du cadrage, Lucie Van de Walle nous fait entrer sans effraction, par la seule force poétique de ses photos, dans les univers de ces personnages et dans leurs rêves.

Dedans-Dehors, visites à domicile : 112 pages et 100 photos,  format « paysage » de 25 cm x 20 cm . Prix 20 euros, frais de port compris. 

Passez commande directement auprès de Lucie Van de Walle. Virement sur le compte BE92 0631 0941 4823 de Lucie Van de Walle / 1160 Bruxelles et « Dedans - Dehors » sera expédié dès réception du paiement. Veuillez ne pas oublier de préciser l’adresse du destinataire!

Contact : LVDW@entreleslignes.be

 

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

entreleslignes.be ®2021 designed by TWINN Abonnez-vous !