semaine 14

Les articles de Cinémarmelade

Cinémarmelade par Joker

Un âne vaut mieux que mille mots

Capture d'écran de la bande annonce qui me permet de vous présenter Antoinette.

Vous n'en avez pas marre, vous, de toutes ces étoiles qui parsèment les critiques cinématographiques?

Cinémarmelade par Joker

Une histoire entre frangins

Perso, moi, j'adore le gamin au vélo. Bon, il est vrai que des Dardenne, j'ai tout vu. Et vous, amis belges? Capture d'écran du site de l'Institut Lumière

La belgitude est un mélange de fierté et de complexe d'infériorité. Et c'est vrai en matière cinématographique comme en tout.

Cinémarmelade par Joker

Du cinéma en conserve

Reconstitution à Lyon au musée des confluences d'une salle à l'époque des débuts du cinématographe. Grand écran, qui a dit grand écran? Photo © J. Rebuffat

L'inaccessibilité des salles de cinéma en période de confinement (n'ayons pas peur des mots) incite à réfléchir sur la nature même du 7ème art.

Cinémarmelade par Joker

Y a pas que Netflix dans la vie

Demandez le programme... Capture d'écran du site france.tv

Quand j'étais jeune (au XXème siècle) les histoires étaient à suivre dans les magazines que mes parents, des irresponsables qui n'avaient pas peur que je n'use que du mot schtroumpf, me laissaient lire (mon père me les p

Cinémarmelade par Joker

Retour au XXème siècle

Inutile de vous dire que Françoise Dorléac n'est pas à droite sur cette capture d'image de "La Peau douce"...

Les Lumière furent et le cinématographe naquit.

Cinémarmelade par Joker

Mickey dans mon salon

C'est lui qui a rendu Paul Dukas immortel.

Le cinéma, en fait, c'est quoi? Et quelles différences y aurait-il avec la télévision (plusieurs ou une?)?

Cinémarmelade par Joker

Vivement la nouvelle vague

Et en plus, elle chante juste. (Capture d'écran)

Je n'ai pas lu les Thibaut en une semaine, ni les Hommes de bonne volonté, ni les Pasquier, ni même le quatuor d'Alexandrie.

Cinémarmelade par Joker

Échecs et réussites

Extrait de "The Queen's Gambit"

J'apprends que les cinémas rouvrent à Luxembourg, où je me rends le week-end prochain, si la chose est légale, bien entendu, j'ai toujours été un citoyen obéissant.

Cinémarmelade par Joker

En état de Mank

Ah qu'il est doux d'être là... Photos © Jr

Comme je l'avais écrit dans ma dernière chronique, que vous avez sûrement dévorée comme des affamés de cinéma que nous sommes tous (sans compter que le petit resto après, c'est pas mal), le week-end passé, j'étais à Luxe

Cinémarmelade par Joker

Une page que l'on peut Sautet

En plus il paraît que Montand avait été infect sur ce tournage. (Capture d'écran du film César et Rosalie)

Attention, sacrilège!

Cinémarmelade par Joker

Un aveugle au cinéma

On ne met pas un handicapé en prison - mais à l'écran, si l'on veut. (Extrait de la bande de lancement d'Adieu les cons, d'Albert Dupontel)

Tout en respectant scrupuleusement les règles que vous savez vu les circonstances actuelles que je ne rappelle pas, je suis allé deux fois au cinéma le week-end dernier –

Cinémarmelade par Joker

Une envie d'Italie

Il fut un temps où les restaurants étaient ouverts et les cinémas aussi... (Extrait de la bande annonce de Made in Italy)

Je serais bien content, je vous l'avoue sans ambages, si je pouvais retrouver en vrai la Toscane et l'Ombrie, régions italiennes si belles et si variées, parsemées de villes superbes, de villages merveilleux, d'auberges

Cinémarmelade par Joker

Une femme au volant

Les deux sœurs aînées dans un pays où elles restent tout de même mineures, mais... (Extrait de la bande annonce)

C'est un film saoudien réalisé par une femme. Quoi, un film saoudien, une femme? Eh oui. Laxisme. On les laisse conduire et voilà où ça mène.

Cinémarmelade par Joker

César, Deux et moi

Joyeux extrait de la bande annonce de Deux (capture d'écran). J'ignore si le sèche-cheveux est en placement de produit.

Heu... César, mais qu'est-ce qui t'arrive? T'as vu ton palmarès, mec? Il suffit d'avoir lu les chroniques antérieures pour se rendre compte que tes choix ne sont les miens qu'au moment d'entrer dans la salle.

Cinémarmelade par Joker

Ladmiral de la flotte Tavernier

Extrait de la bande-annonce. Quand on pense que le roman de Pierre Bost s'appelait "M. Ladmiral va bientôt mourir", on ne doit pas obligatoirement en conclure que Bertrand Tavernier avait prescience de la sienne: le film date de 1984.

J'attends avec impatience le moment où je pourrai enfin lire ma nécrologie. Enfin, je ferai l'unanimité. Comme Bertrand Tavernier, par exemple. Un très grand cinéaste, lit-on partout. Question taille c'est vrai.

entreleslignes.be ®2021 designed by TWINN Abonnez-vous !