semaine 39
Portrait de Robert Lemaire
A PA PEUR

Paternalisme pas mort

Le 22 juin 2022

 


Y-a-t-il  une raison de se réjouir encore une fois parce que nous écrivons un nouveau billet d'humeur pour Entre les Lignes, coté des libres ponceurs?...Devrions-nous pavoiser et, tel Chantecler, clamer sur toutes les toitures “CACARICON!” : 
_Oyez, Oyez: ce que vous attendez tous avec impatience, le voici : ce "Paternalisme pas mort" est conçu/écrit par l'étonnant Romert Lepaire aidé de son fidèle ordi-extra, l'extra-ordi-nerf de la terre? 
Aha! N'y a t-il pas là de quoi se réjouir? En tous cas, moi je m'en réjouis, chers amis et amies, je m'en réjouis et je vous invite à faire de même chez vous, à la maison tandis que vous absorbez votre énième brûlant breuvage au gout de chacun! Oui, réjouissez-vous braves belgicains, gens de toutes les provinces et d'ailleurs, car chez ELL, on n'en a pas fini de diffuser l'aimable et bonne parole, que chacun et chacune appréciera souriant de la découverte du délire verbal de tous ses animateurs! 
Merci-oui-oui! merci absolument! Je me mets à votre place, ô lectant attentif pour leur dire ce Merci jouissif ! ...car, n'en doutons pas, toutes ces paroles ne seront jamais assez réjouissantes afin de faire passer le mauvais gout de l'actualité démentielle et aberrante  qu'on nous assène à chaque heure du jour et même de la nuit! D'ailleurs, (afin que les noctambules avinés si pas ivres morts arrètent d'éructer leurs inqualifiables sottises éthyliques, lesquelles voudraient nous faire croire que la fin du monde est proche)(et qu'il est temps de se repentir de toutes les mauvaises actions que l'humanité à commise depuis le début de la création), nous les écri-vaillants, tapoteurs impénitents, clavioristes azertisanals, nous avons la charge, intrinsèque et non limitative, de remettre le moral des troupes au top-niveau et de décider une fois pour toutes que l'optimisme devient raison d'état et que tout contrevenant sera condamné à clamer haut et fort, du haut de l'Atomium, qu'à partir de dorénavant tout va aller pour le mieux dans un meilleur monde, créé tout exprès, lequel sera (une promesse ne coute rien) sans virus aucun!... En effet : ces fichues bestioles n'auront plus aucun droit en notre  pays plat, ô terre belgicaine fleurant bon la démocratie! Nous y pratiquerons la joyeuseté de vivre en bonne santé, ainsi que les crises de fol-rires, les petits plaisirs quotidiens ainsi que les grands, (ceux du ventre et du bas-ventre)! Tous ces monceaux de satisfactions légales seront en parfaite harmonie entre toutes les races et défintivement obligatoires! Voilà! J'ai dit!!!

Non mais c'est vrai quoi! On pourrait croire que ce que je préconise relève de l'Utopie, que ce ne sont que de doux rèves, des fantasmes délirants d'une rare inconscience! Et pourquoi serait-ce incongru d'avoir la paix, de profiter de la douceur du climat, d'apprécier la caresse d'une douce brise d'été, d'être  indulgent envers les petits enfants turbulents, bref d'être en harmonie avec la nature sans se disputer comme des chiffonniers pour posséder le droit de propriété pour des bouts de territoires sans aucuns intérèts? Pourquoi donc nous regarderait-on de travers si, vivant dans une société sans problème au mitan d'un pays prospère, nous affichions un bonheur sans réserve? Hein, je vous le demande! Serait-ce là trop demander? Est-ce que ça ne serait pas mieux que de se taper sur la tronche? Que de s'envoyer au sol-sol avec des missiles air-air ? Et, en plus, de se menacer l'un l'autre avec des produits radio-actifs assez puissants pour anéantir celui-là qui dirait qu'il n'y a que lui qu'a raison, na? Moi, je ne sais pas vous, mais moi, tout ce fatras de déplacements de population, ces massacres à l'aide de produits toxiques et ces démolitions systématiques d'infrastructures ou vivent paisiblement des familles, m'apparaissent comme des moments  de la folie indicible et meurtrière de l'humanité sous des prétextes parfaitement injustifiables!!!

Alors je vous dis, le redis et le crie sur tous les toits (seul, le grand architecte connait leur nombre), ceux des villes, des villages et des hameaux de l'Europe entière : commençons tout bonnement par être aimable avec les gens, avec nos voisins et voisines, avec les personnes que nous croisons en allant faire nos courses même si nous ne les connaissons pas! Mais que faire alors si, il  ou elle, est aveugle ou sourde? Très simple: pour les sourds on fait un geste, un salut  et pour les autres, on crie "Bonjour" ou "comment allez-vous?" ! Et quand on ne sait pas leur état de santé, on fait les deux en même temps comme ça on est sur de ne pas se tromper, (saluer quelqu'un qui ne vous voit pas ou parler à quelqu'un qui n'a pas mis son appareil auditif!)...Tout ça est très simple!...mais c'est quand même très compliqué pour certains d'entre nous, les mysogines, les mysanthropes, les fêlés de la cafetière, tous ceux qui haïssent l'espèce humaine, tous ceux qui ne vivent que pour leur nombril et qui voudraient que le monde entier leurs lèchent les pieds!!!

Oui, je sais c'est un voeux pieux, utopique me dira-t-on, parce que si en se promenant place de l'Ange à Namur ou rue Neuve à Bruxelles, (ou sur la digue à Knocke), on n'arrètait pas de saluer chaque passant et chaque passante, et même tous les chiens, les chats et les hamsters, je vous dis que dans la minute, quelqu'un de bien intentionné avertirait la police qu'il y a un fou dangereux dans la rue qui dit bonjour à tout le monde et qui exigerait (mais c'est pas sur) des réponses !!! 

Qui pourrait espérer que quelque chose d'extraordinaire  pourrait arriver, que des gens bien intentionnés exigeraient des autres une politesse excessive avec salutations immédiates, bisous et calins, sous menace d'être enfermé illico-presto en un endroit réservés aux antisociaux, aux malades du ciboulots, aux déjantés de la manivelle, aux percés de la chambre à air, aux phénomènes à deux têtes ou six doigts? Et bien oui, hélas, il faut laisser toute espérance au placard, ne plus croire qu'un monde où tous seraient gentils, aimables, affables, emplis de bonnes intentions, généreux jusqu'à donner de son temps pour aider qui que ce soit à vivre un peu plus correctement, existerait! Oui, mesdames mesdemoiselles messieurs, il va falloir accepter que la société, telle que nous la connaissons Hic et nunc, ne va pas s'améliorer! Il faut se rendre à l'évidence: les riches vont devenir plus riches et les pauvres plus pauvres (à moins que ça ne soit l'inverse)! Le pétrole va-t-il acquérir des odeurs de sainteté, et l'électricité va-t-elle s'auto-produire? Ou alors deviendront-elles (ces énergies) inabordables! On ne peut pas s'empêcher d'imaginer un temps futurs ou ces éléments fondamentaux seront réservés à une certaine élite, celle qui contribuera à ce que les nantis regarderont les autres de haut ! Et, dans la foulée, comme dommages collatéraux, certaines personnes vont trouver le moyen de dérober les avoirs des riches: non pas pour les donner aux pauvres (faut pas s'illusionner) mais pour tenter de devenir plus riche que les riches!... n'est-ce pas stupide? !!!

Voyons les choses sans avec acuité mesdames messieurs, écarquillons les yeux, ouvrons les paupières, regardons l'opprobe et le forfait en face! Et sachons distinguer le vrai du faux, même si le faux parfois (et même souvent) est plus vrai que le vrai! Ne voila-t-il pas une aberration, un mirage, un faux-semblant qui fait qu'on va prendre des badernes pour des messies! Quelle outrecuidance! Cependant relevons le défi et alignons sur deux colonnes ce qui est vrai et ce qui est faux! Mais comment savoir ce qui est faux si le faux ressemble au vrai et que le vrai semble être faux? Dilemme, tracasserie, maux de têtes, perspectives en chute libre! 
Pourtant, moi, homoncule du XXIème siècle, je prétends avoir la science infuse, et en vérité je vous le dis :  je sais ce qu'il faut faire!... je préconise qu'il faut prendre le bon coté des choses! Voir le verre à moitié plein alors qu'il est à moitié vide! Croire, si le ciel est bleu, que ça signifie qu'il est synonime de vacances réussies, alors qu'il est le signe d'une sécheresse certaine, de mauvaises récoltes, d'augmentation du prix des céréales et de faillites pour les agriculteurs! 
Il faut être optimiste à tout prix et mettre sa main au feu qu'on va être le gagnant du loto europeen même si on a oublié de rentrer la grille au comptoir de la librairie du coin!!!!!

Et bien oui, c'est évident, rien n'est perdu, on a tout à gagner! Le monde est-il devenu fou? Bien sur! Mais ça on le savait depuis longtemps, et puis d'ailleurs on est encore plus fol que les fous! On prend nos désirs et nos rêves pour des réalités sans tenir compte du temps qui passe, du prix du baril de pétrole et de la pression athmosphérique au Mt.St. Michel ! Dès lors, on n'a plus besoin de s'excuser d'être là! On est là, c'est tout! On est entier en entier, et même si on a perdu la tête, ou un bras ou une jambe, même si on croit que la vie est une garce et qu'elle continuera à nous jouer des tours pendables, bienvenue à  tous : homme-femme-enfant-vieillard, chien-chat, canari et hamster! Blanc-Noir-brun-Jaune! Sans oublier les petits bonshommes verts qui viennent nous dire bonjour depuis leur lointaines exo-planètes! Comment!...vous ne saviez-pas? Pourtant c'est ce qu'on croit : ils viennent en vacances chaque année en été, pour passer du bon temps avec nous et ils nous adorent parce qu'ils sont mort de rire en nous observant et en montrant d'un de leur trois doigts toutes les incongruités que nous produisont à chaque seconde sur les 5 continents! Ils se marrent les martiens de toutes les invraisemblables bêtises que nous éructons avec le plus grand sérieux!  Ils se moquent de nous parce qu'ils ont compris que, l'espèce humaine, pour vivre heureux, nous devons être tristes, et si nous souffrons d'être triste, il faut que les autres souffrent aussi! nous sommes heureux de souffrir de la souffrance des autres et de ce fait, nous voulons souffrir encore et encore !  
Et ça, ça les fait rigoler, les extra-terrestres!

On a beau dire on a beau faire, les hommes sont les hommes et les femmes des femmes! On n'est que de grands singes dégingendés, amateurs de bons vins, de choux à la créme et de steaks-frites! On n'a pas besoin de plus, qu'est-ce qu'on en ferait si on avait plus que ce qu'on gagne en bossant comme des malades à longueur d'années? On finira quand même 6 pieds sous terre ou réduit en poussière grâce aux incinérateurs flambants neufs alimenté de gaz russe! Qu'est-ce qu'on en a à faire de se remplir les fouilles de billets de 20Frs suisses ou de roubles ou encore de dollars? ...Ah Non!, pas des euros, seulement des bitcoins, des actions ordinaires ou extraordinaires! Aahaha!Tout ce flouze, ces pépètes, ça ne sert qu'à se gonfler le jabot, qu'à se prendre pour des êtres supérieurs à tous les autres alors qu'on est soumis aux mêmes conditions de survie qu'eux! C'est sur que j'ai l'air un peu désabusé (et pas seulement un peu) mais bon, puisqu'on est là en visite pour un certain nombre d'années, profitons de l'instant, l'infime Hic et Nunc qui file à la vitesse des vents supersoniques de la haute athmosphère!!! Haa! le temps! Le temps! Il va si vite que personne ne peut le rattrapper! 

Le monde va comme il va mesdames messieurs, il prend son temps, et comme le faisait dire Shakespeare à ses personnages dans une de ses pièces: 
"Comment va le monde, monsieur?"disait l'un. 
"Il tourne monsieur, il tourne! répondait l'autre!"

Non mais dites donc, on ne va pas se quitter sur cette lancinante nostalgie de "c'était mieux dans le temps"! ...ou "quand j'étais jeune , on avait du travail, les filles étaient belles et les garçons se gonflaient d'importance pour les éblouir de leurs carrures d'athlète!"... Non, moi ce que je dis c'est que la terre tourne, que les filles ne sont pas plus laides qu'avant (avant quoi?), au contraire!...et que les garçons sont éblouissants quand ils veulent s'en donner la peine et que, justement pour éblouir les filles, leur jeter de la poudre aux yeux, les garçons ne se contentent plus de gonfler leurs muscles et de montrer qu'ils sont plus forts que leurs voisins, non ! De leur coté, les filles affirment leur personnalité et démontrent qu'elles sont aussi malignes et intelligentes que les garçons et les garçons, sont devenus des super-bosseurs et ainsi, ils démontrent que leurs capacités intellectuelles sont à la hauteur de leurs biceps!

Voilà! C'est l'instant où l'on se quitte: Bye-bye, arriverderci, auf Viederzehen!... mais à très bientôt... passez d'excellente vacances, loin des soucis et du virus mutant quotidien ...et je laisse vous plonger dans la nappe aurifaire de vos désirs les plus fous! 
A pa peur? Ben tiens....

Image: 
entreleslignes.be ®2022 designed by TWINN Abonnez-vous !