semaine 33

Rechercher

En collaboration avec les Presses Universitaires de Bruxelles

Pétillements pédagogiques : la Petite école

Zooms curieux par Gabrielle Lefèvre, le 07 juin 2017

Libérer le geste, déployer l'imagination, apprendre l'école. Photo © La Petite école

« Les enfants ont des niveaux d’apprentissage très différents, si certains commencent à lire, pour d’autres reconnaitre deux formes les mêmes est encore impossible … Tracer sans déchirer le papier reste une tâche trop difficile. Alors travailler le dessin, observer, recopier, recommencer à tracer des ronds, des carrés encore et encore. »

« Les enfants avancent dans l’écriture et la lecture : Khaled commence à savoir tracer certaines lettres … Walid depuis lundi commence à lire, il est heureux et est dès lors très appliqué au cours. Un exercice de calligraphie ce matin, leur apprendre à recommencer une fois, deux fois, trois fois … jusqu’à ce que le mot artichaut soit parfaitement écrit. »

Ces extraits du blog de la Petite école nous offrent une belle rencontre avec des enfants qui apprennent l’école.

Ils sont une dizaine, d’origines diverses même s’ils étaient syriens en majorité, l’été 2015, lorsque les réfugiés de l’abominable guerre en Syrie demandaient l’asile chez nous, dans ce Bruxelles multiculturel, à la fois cœur de l’Europe et frileusement replié dans son carcan communautariste. Deux enseignantes, Marie Pierrard et Juliette Pirlet et des volontaires au grand cœur ouvrent une « école éphémère » dans le Parc de la Rosée  à Anderlecht afin d’y accueillir des enfants privés d’école à cause des guerres et de l’exil. En février 2016,  parce qu’il est apparu évident qu’il fallait un lieu de transition pour les enfants de migrants ayant été déscolarisés longtemps, est née la « Petite école », porte d’entrée vers un parcours de réussite scolaire. On y apprend les bases de la langue française mais surtout « les codes de l’école, l’estime et la confiance en soi nécessaire pour affronter une institution jamais fréquentée auparavant, la force de quitter son environnement familial qui, jusque-là avait été l’unique horizon de l’enfant, son refuge dans une vie déjà marquée par de nombreux traumas. »

 La Petite école a d’abord fonctionné grâce à des enseignants bénévoles, ensuite avec deux enseignantes mi-temps détachées par la Fédération WB et quatre volontaires. La « Petite école des devoirs » a ouvert ses portes en janvier 2017. Trois volontaires supplémentaires suivent les enfants dans leur scolarisation.

Une réalisation belle comme l’espoir d’un monde meilleur, un projet utilisant les meilleurs principes pédagogiques, innovant grâce à l’expérimentation ce qui lui permet de devenir un modèle pour toux ceux qui souhaitent accueillir au mieux des enfants en souffrance. Telle est l’ambition de l’asbl RED/Laboratoire pédagogique expliquée ici : https://www.bonnescauses.be/media/21812/la-petite-ecole-dossier-de-pre-sentation.pdf

Découvrez ces enfants, leurs peurs, leurs joies, leurs sourires, leurs larmes, racontés au jour le jour dans le blog  http://redlabopedagogique.tumblr.com/

C’est beau comme l’humanité.  

Extrait concernant l’atelier de psychomotricité: « Oussainatou aime se déguiser, jouer à cache-cache puis se balance fort et haut dans le hamac. Alhassan se déplace silencieusement dans l’espace, il est rapide et habile. Madina explore, joyeusement, libère son corps. Sur le chemin du retour, les enfants sautillent. Ils rigolent, se disputent gentiment. Ils marchent comme un peu plus sereinement, un peu plus librement. »

  • Un journal de la Petite école (janvier – mars 2017) est vendu au prix de 10€, en soutien au projet.  Pour tout don complémentaire : Compte Triodos de RED/Laboratoire pédagogique: BE315230 8043 0455. Mention: La Petite Ecole
  • Adresse : 139, Blvd du Midi 1000 Bruxelles

Ajouter un commentaire

Du même auteur

Le président Maduro lors d’un meeting en août 2016, exhortant la foule à ne plus jamais redevenir « esclave de l’empire yankee ». Photo © Ministère de la Communication du Venezuela

Une grande manifestation à rabat en soutien avec les Rifains. Photo © Ahdath.info

Une des actions dansées et costumées de l’Ensemble zoologique de libération de la nature. Photo © Youtube

Miguel Benasayag lors de la conférence TEDx Paris 2010 © Olivier Ezratty

entreleslignes.be ®2017 design by TWINN