semaine 43

Caoutchouc Rouge/Rouge Coltan

Zooms curieux par Gabrielle Lefèvre, le 16 septembre 2019

Les mains coupées des esclaves du caoutchouc qui ont ainsi financé le bâtiment du Cinquantenaire voulu par Léopold II.

Il est grand temps que la vérité sur l’histoire dramatique de la colonisation belge du Congo soit aussi dite, apprise dans les écoles et diffusée parmi la jeune génération. Alors que la jeunesse se lève pour tenter de sauver son avenir, elle doit connaître la force des prédateurs humains qui ont saccagé cette planète pour en tirer le plus grand bénéfice matériel pour quelques-uns seulement. Et cela au prix de l’esclavage de millions d’Africains, du travail forcé meurtrier, de la prise en otages de femmes et d’enfants dans les villages afin de briser toutes formes de résistance. Car résistances il y eut. Soigneusement cachées par les colonisateurs qui ont propagé l’image de peuples nécessairement sauvages, inférieurs, qu’il fallait « christianiser » et « civiliser » !

Le travail le plus important, si l’on veut envisager un avenir de paix et de bien être pour tous les peuples, est de « décoloniser les esprits », de découvrir ces forces innovantes, rebelles, dignes et créatives qui s’éveillent un peu partout dans le monde et qui ont été révélées par le monde culturel et associatif, par le mouvement altermondialiste notamment.

Voilà pourquoi le film d’animation « Caoutchouc Rouge/Rouge Coltan », réalisé par Jean-Pierre Griez, mérite d’être diffusé dans les écoles, dans les mouvements de jeunesse, dans les familles et pourquoi pas à la RTBF. A travers l’histoire d’une jeune fille belgo-congolaise, Abo Ikoyo, 17 ans, les jeunes découvrent les horreurs de la colonisation léopoldienne et belge, la résistance des Congolais, les massacres et les exploitations d’une cruauté sans nom de cette « force de travail » asservie, jusqu’à présent, dans les mines de ce pays incroyablement riche.

Education au développement…

Cette docu-fiction d’animation est une co-production par les associations « Le Village du Monde », Cepag, Gsara. Ell est accompagnée d’une indispensable brochure, le dossier du film, qui retrace la longue histoire de la colonisation et de l’exploitation du Congo. Sous une forme simple et claire, les explications historiques permettent de mieux comprendre les raccourcis du film d’animation. Ainsi le génocide au Rwanda et le lien avec les guerres au Kivu, les massacres et les viols de masse dans les villages ne sont compréhensibles qu’avec ce dossier. A ce propos, on ne peut que regretter que ce dossier comporte encore trop de fautes d’orthographe et une ou deux coupures de phrases malencontreuses. De plus, il ne mentionne nulle part les noms et adresses des coproducteurs, ni la biographie du réalisateur, ce qui permettrait aux enseignants et autres utilisateurs de ce dossier de compléter les sources d‘information. Suggérons que l’on glisse un feuillet correctif dans cette brochure.

… Contre Coopération officielle au développement !

Jean-Pierre Griez est l’ancien directeur de « Village du Monde » qui, en 2017 et comme nombre de petites ONG francophones, a perdu son agrément d’ONG à cause de la politique discriminatoire du ministre fédéral de la Coopération au développement, le très libéral Alexander De Croo. Le comble est que ces ONG ont été évaluées comme s’il s’agissait d’entreprises commerciales par un cabinet privé de consultants, Deloitte, à la réputation sulfureuse. Or, M. De Croo l’a présentée comme absolument irréprochable durant le débat parlementaire concernant cette évaluation par un organisme privé en lieu et place de sa propre administration parfaitement habilitée à le faire. Un véritable scandale car le CADTM (Comité pour l’annulation de la dette du tiers monde) a démontré comment l’une des branches de Deloitte a favorisé l’évasion fiscale des plus riches et les intérêts des multinationales… Comme celles qui bénéficient de l’exploitation des richesses minières du Congo !

« Le Village du Monde » entend mener des actions d’éducation au développement ce qui signifie pour lui « éducation au changement ». Pour cette association, cela signifie : « Le soutien à des projets locaux où les actions éducatives prennent un sens dans la mesure où ils renforcent les mouvements populaires qui luttent contre le système dominant. Si l’on veut combattre la pauvreté et les inégalités, il faut s’en prendre aux causes plutôt qu’aux seules conséquences visibles. », lit-on sur son site. Une prise de position que le ministère de la « Coopération au développement » ne pouvait entendre !

Pour en savoir plus :

http://levillagedumonde.blogspot.com/

https://www.cepag.be/

https://gsara.tv/outils/rouge-coltan/

https://www.rtbf.be/info/regions/hainaut/detail_cuesmes-menaces-sur-les-activites-de-l-asbl-le-coron-village-du-monde?id=9546144

http://www.cadtm.org/Se-passer-des-conseils-de-Deloitte

Une diffusion à Kinshasa et ailleurs

2020 sera l’année du 60ème anniversaire de l'indépendance du Congo. A cette occasion, LHAC (Laïcité et Humanisme en Afrique Centrale) et la MLK (Maison de la laïcité de Kinshasa), avec le soutien du Centre Wallonie Bruxelles de Kinshasa organiseront la diffusion du film Caoutchouc Rouge/Rouge Coltan dans des établissements scolaires à Kinshasa et d'autres provinces congolaises.

Quant au Centre d'Action Laïque (CAL) et la Fédération des Maisons de la Laïcité, en collaboration avec LHAC, elles organiseront des projections du film en Wallonie et à Bruxelles.

http://www.lhac.be/

Rappel BD : Africa Dreams

Aux éducateurs et enseignants qui souhaitent illustrer plus encore ce thème de l’exploitation coloniale du Congo, je recommande l’excellente série de bandes dessinées « Africa Dreams », signée Maryse et Jean-François Charles ainsi que Frédéric Bihel, parue chez Casterman. Magnifiquement dessiné, le drame de la colonisation belge du Congo est vécu à travers les yeux d’un jeune père blanc qui découvre les mensonges et l’horreur. L’aura quasi mythique de l’explorateur Stanley est impitoyablement obscurcie, la face sombre du roi Léopold II et de son organisation coloniale bien mise en lumière, la complicité de l’Eglise catholique dénoncée. (G.L.)

https://www.casterman.com/Bande-dessinee/Catalogue/albums-africa-dreams/africa-dreams-3-ce-bon-monsieur-stanley

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Commentaires

Portrait de Eric DAVID
Excellent !

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2019 design by TWINN