semaine 33

Le pisseur fou a encore frappé!

Pasta par Michel Noirret, le 13 avril 2020

Dessins © Wich

Sa Suffisance Georges-Louis Bouchez-Double continue de faire mes délices. Je l’aime. Si des libéraux avec un peu de vergogne se mettaient en tête de le virer et y réussissaient, il me manquerait, si, si! 
Dans la Libre Belgique du 7 avril, Son Importance en remet une couche. (A force de me voir citer ce journal, d’aucuns vont penser que je suis un catho infiltré chez les mécréants. Ou le contraire.)
Sa Fatuitance Georges-Louis Premier admet tout de même, juste comme ça en passant, que par rapport au Moyen-Âge (il y tient), l’épidémie de covid s’est répandue plus vite que la peste noire. Quel sens de l’observation!
Outre que le covid a un coefficient de contagion assez prodigieux, grâce aux progrès de la technologie il voyage en avion, en TGV et toutes ces sortes de machines à dévorer le temps, ce qui est tout de même plus rapide qu’en char à bœufs. Sa Transcendance ne s’en doutait pas. Si on ajoute à cela notre démographie démentielle, pose tes valises Loulou, on est arrivés!
Non seulement le Corona-vérole est un rapide, mais en plus il a bien choisi son moment. Un sacré vicelard! Ça fait des décennies que l’Europe libérale saque dans les budgets de la sécu, veut réduire les hôpitaux à l’état d’hospices pour la populace, entre autres.
Les années, Thatcher, Berlusconi, Reagan, Macron et ses prédécesseurs, sans oublier l’Amer Michel et de nombreux autres se prétendant progressistes, présentent la note. Elle est salée !

Mais voilà, avoir été adoubé par les idéologues du désastre, ça l’émoustille Notre Outrecuidance, lui donne des idées pour la suite. 
C’est vrai, quoi, autant finir le boulot du Covid 19, si bien entamé. Et Sa Vanitance argumente! Avec des raisonnements à côté desquels l’expérience de pensée du Chat de Schrödinger est une plaisanterie. 
Florilège:
La Gauche, maudite soit-elle, voudrait d’une part en finir avec la mondialisation des affaires alors que d’un autre côté elle réclame d’ouvrir grande la porte aux immigrés. La gauche, ça veut en même temps ouvrir et fermer les portes. (Bon, je vais pas citer Musset pour faire mon intéressant.) Comprenons que la gauche c’est pas sérieux, 
On ne peut pas lui donner tort sur toute la ligne à Notre Imanence. Ça n’empêche qu’un individu normalement neuroné se demande ce que signifie ce galimatias, en quoi ces choses sont comparables?
Faisons simple pour que Sa Présomptuance ne s’y perde pas trop: il y a d’un côté des marchandises pour se goinfrer, choper le diabète et saccager notre biotope, de l’autre des gens qui fuient la misère, la guerre, veulent rester ici pour bosser, voire faire tourner le commerce, si, si, Votre Enflure, y en a des comme ça. Bref! comme disait mon instituteur à l’école primaire, c’est comparer des poires et du fromage.
Oui, je sais, pour un libéral moderne, il est difficile de distinguer au premier coup d’œil un être humain d’une palette de PQ. 
Les idéologues devraient consulter plus souvent leur ophtalmo.
Mais ce n’est pas tout!
Sa Sérénissité est également fâchée contre cette gauche qui nous vend, le mot est de lui, la décroissance alors que c’est ce que nous vivons en ce moment! Il a pas dû lire beaucoup sur cette idée de décroissance. Peut-être qu'il voit ça comme être privé de croissants au petit déj. Mais, dommage, aujourd'hui c’est pas la gauche qui en est responsable, c’est con, hein! Cependant, nous ne pouvons qu’admirer le souci de Sa Bienveillance vis-à-vis du bien être du petit peuple. Un peu Abbé Pierre, tout à coup. Chacun ses petites faiblesses, mais, Votre Infatuance, si ça devenait trop difficile, il y aurait toujours pour vous un bol de soupe chaude à la maison.

Eh oui ! il y a des gens qui vivent aujourd’hui une sacrée décroissance et demain ça sera pire. Une décroissance qui leur est tombée sur la gueule sans crier gare, mais certains la vivaient déjà avant la pandémie, en plein libéralisme. Ah! Votre Ostentationance ne savait pas? Il y en avait d’autres pour qui ça n’allait pas si mal, entre deux burn-out. Ils vont méchamment dérouiller. Mais faut surtout pas qu’ils comptent sur une baisse de la rapacité de ceux pour qui quelques semaines de repos bien mérité n’ont pas entamé le patrimoine, ou si peu, même les bourses reprennent de bonnes joues rouges! Allez hop! Au boulot tout le monde! Et on veut pas entendre parler de revendications salariales, de pénibilité, d’heures supplémentaires sous-payées, même le dimanche et des syndicaleries de ce genre! Comme les entreprises vont devoir rattraper le pognon perdu, pour notre bien à tous, va falloir en mettre un coup!

Pour sortir du merdier, on recommence, pire qu’avant.

Ajoutons que «la gauche» (laquelle? Pas le parti socialiste, ni même le PTB, que je sache! mon Dieu! mon Dieu! Il y aurait pire?) n’a jamais «vendu» la décroissance. Elle a proposé d’y réfléchir pour calmer les fureurs destructrices de la pègre capitaliste et conseillé à ceux qui le souhaitaient de la mettre en pratique pour eux-mêmes. Mais on ne se débarrasse pas comme ça du langage d’épicier. C’est l’ADN du libéralisme. Du libéralisme du fric et des affaires qu’on essaie même plus de faire passer pour du libéralisme philosophique, masque sous lequel, lorsque c’est utile pour eux, avancent ces farceurs de libéraux.
Attendez ! cerise sur le gâteux, Notre Immodestance posant, royale, dans un fauteuil, au cours de ces deux pages de La Libre, n’a pas un mot pour les morts, l’infernal boulot des soignants, des caissier§s, des boueu§x, ce qu’endurent les malades, les violences conjugales, le recours aux banques alimentaires et autres joyeusetés confinatoires. C'est la décroissance de la gauche, ça compte pour du beurre!
Sa Vanitance est au-dessus de l’anecdote, au-dessus du «détail de l’histoire» (même s’il est le fruit de l’impéritie libérale). Son Arrogance est un grand stratège politique, Elle s’occupe seulement des choses importantes. Elle est prête à apprendre à son père comment on fait les enfants.
Sur la pénurie de masques, son Importance touche au grandiose! On n’a pas manqué de masques, ni de rien nous dit-elle, on n’avait rien de prêt à cause de l’explosion de la demande. C’est pas du tout pareil! Pas du tout! Ne pas comprendre ça, c'est être de gauche! Ne rien avoir prévu pour faire face à une pandémie annoncée, c’est normal, c’est de la bonne gestion libérale. Et si sa coreligionnaire, membre de l’actuel gouvernement, elle aussi libérale et médecin, ce qui ajoute encore un peu de piquant, au lieu de détruire le stock de masques obsolètes sans le remplacer, l’avait renouvelé, comme il était d’usage, ça n’aurait pas permis de gagner un peu de temps ? Pfffuuuuiiit! Encore une question de gauche!

Heureusement, selon Sa Fulgurance la mondialisation nous est venue en aide. Les Chinois nous ont livré des masques, pas les bons, d’accord, puis d’autres dont il a fallu jeter une partie, parce que plus ou moins pourris, sans compter la foire d’empoigne des États libéraux pour se piquer mutuellement le matos. Un grand moment de solidarité humaine. Je ne sais pas si les soviets auraient fait pire. Et on apprend que ça continue de plus belle. La mafia mondialisée (et quoi de plus attaché au libéralisme des affaires que la Mafia ?) a trouvé dans la complicité libérale un terrain de choix.
D’un autre côté, Notre Pédantissime qui êtes au MR, merci de m’avoir éclairé à propos de l’Allocation universelle. C’est plein de bon et de mauvais, ce truc. Difficile de se faire une idée. Mais si Votre Bouffisure en est partisane, plus de doute: c’est encore une arnaque libérale. Gardons notre bonne vieille sécu qu’on peut encore améliorer, mais qui, en l’occurrence, a fait ses preuves!

Morale de l’histoire :
Grâce à Luky Luke (Morris et Goscinny), on avait Rantanplan, le chien le plus bête à l’ouest du Pecos. Avec Bouchez-Double on a le politicien le plus niais à l’ouest du Maelbeek ! (vous pouvez vérifier, le siège du MR est pile à l’ouest de cette charmante rivière cachée à notre vue pour raison d’urbanisation, mais surtout de spéculation immobilière). 
Bien sûr, on pourrait se dire «Bon, il n’a pas inventé le bouton à quatre trous, mais il en rajoute pour séduire les abrutis capables de prendre pour argent comptant n’importe quelle diarrhée verbale de bistrot. Il n’est pas aussi con, c’est pas possible!» Mais si! Simplement, la donne a changé dans le domaine de la politique professionnelle. On était habitués aux menteurs, aux tripoteurs, aux bricoleurs, aux corrompus, aux manipulateurs, etc. Puis sont arrivés les cons avérés (ce qui n’empêche nullement l’échantillon de qualités énumérées ci-avant) pas gênés de l’être, au contraire.

Après Georges Bush Junior, on pensait que l’Amérique avait touché le fond, eh bien non! Trump a suivi! Et soyons certains qu’il y a encore de la réserve au pays des cow-boys. Ça a fait école! Une voie royale s’est ouverte à tous les crétins un peu mégalos qui peuvent dorénavant faire étalage de leurs propos de comptoir à la télé, dans les journaux, etc. La gloire à la portée du premier pochtron venu! «Je suis au moins aussi con que Trump, c’est pas difficile, je peux même forcer un peu pour avoir l’air encore plus, j’ai donc toutes mes chances de faire une belle carrière!».

Bouchez-Double, c’est l’avenir!

Pendant ces pénibles événements, un qui fait peine à voir c’est Bart De Wever. Il essaie d’attirer l’attention en ajoutant son grain de fiel au déluge de conneries qui prolifèrent tous azimuts, personne n’écoute, tout le monde s’en fout!  Encore une victime du Covid 19. Pour s’en sortir, il devrait essayer de faire équipe avec Bouchez-Double. Ça lui avait pas mal réussi avec l’Amer Michel.

Que le Monstre en Spaghetti Volant vous touche de son appendice nouilleux. Ramen

En raison des évènements les vacances de Pâtes sont reportées à 2021.

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Commentaires

Portrait de Arnold Thyrien
Super, Michel !

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN