semaine 48

L’Axe Limbos

Pérégrinations par Lucie Van de Walle, le 09 décembre 2016

Thierry Hellin et Agnès Limbos dans AXE©Alice Piemme

Avec le spectacle Axe, la comédienne Agnès Limbos poursuit  avec force, sa singulière aventure théâtrale. Respect ! Le sous-titre de Axe est “De l’importance du sacrifice humain au XXIe siècle”. Ce qui ne rend pas les choses plus limpides. À travers ces différents indices, c’est au public à se créer son propre scénario ou en tout cas, sa propre lecture du spectacle.

C’est avec Thierry Hellin qu’Agnès Limbos partage le plateau du Théâtre Petit Varia à Bruxelles. Couple infernal ? En tout cas, ce duo manifestement désaxé peine à tenir debout et poursuit vaille que vaille la vie commune. Une vie  entamée sous une ère manifestement plus confortable que l’actuelle, laquelle est marquée par une totale déglingue. Ce ménage n’est plus soudé que par une série de rituels bizarres et les échanges se font par borborygmes (aux consonances slaves ?) par quelques petites répliques clefs, par exemple “Sorry Darling” ; “We have no more tea” (ce qui est une catastrophe absolue), quelques encouragements du genre “Excellent !”, pour finalement aboutir à un répétitif “Not guilty”, à savoir “non coupable”. 

D’abord étrange et comique  - avec des épisodes qui rappellent l’indéniable talent de clown d’Agnès Limbos – le spectacle tourne au huis clos tragique et cruel. Et l’on se surprend à créer du lien entre ce duo et d’autres couples néfastes  - comme les tyrans que furent Nicolae et Elena Ceausescu ou autres dictateurs, comme Hitler et Eva Braun.

Dans tout cela il y a de formidables trouvailles qu’on ne dévoilera pas ici pour en laisser la surprise au public. Tout juste légèrement lever le voile sur une respiration donnée par un Thierry Hellin pas mal dévoilé dans une surprenante danse sur l’aria pour violoncelle  La Mort du Cygne de Camille Saint-Saëns.

Axe rassemble toutes les saveurs imaginatives d’un spectacle qui ne peut être qu’être créé sous nos cieux. A savoir une pincée de dérision, un lot de situations absurdes, une louche d’humour très décalé, et enfin, un poil d’ironie grinçante. Imparable !

“AXE”, au Théâtre Petit Varia, rue Gray 154, 1050 Ixelles. jusqu’au 17 décembre 2016/ Réservations : 02 640 35 50 ou via www.varia.be

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN