semaine 48

Tout se ressemble sans être pareil.

Mots clés décroisés par Roger Avau, le 15 décembre 2016

Photo © Roger Avau

Aujourd’hui je glande et procrastine. (Jean-François Robic)

On peut être universel et sans âge, tout en étant très ancré dans le contemporain. (David Cronenberg)

Je n’ai plus l’âge des mensonges, mais j’aurai toujours l’âge des caresses. (Gilles Leroy)

Les jours sont peut-être égaux pour ma montre, mais pas pour moi.

Il faut n’avoir plus rien à perdre pour oser dire ce que l’on pense. (Pierre Béarn)

Les gens qui voyagent pour affaires rendent les trains moroses. (Jacques Canut)

Il faut tout donner à la vie pour que la mort n’ait plus rien à prendre.

la poésie exige d’être vécue au jour le jour (Louis Savary)

J’attends toujours qu’un agnostique un peu roublard et rigoleur fasse don de son âme à la science. (Pierre Autin-Grenier)

Il vaut mieux regretter le manque que de finir par regretter la présence.

J’arrive papa, j’arrive papa. (Michael Perry, avant son exécution)

À quoi bon ne pas vivre ? (Jean-Pierre Georges)

La politique s’acharne plus à vouloir protéger de la peur, que du réel danger. (John Magnant)

Pourquoi certains ont-ils un mur à la place du cerveau ?

Un voyage en avion, c’est une manière laïque de croire au ciel et de s’en remettre à lui. (Bernard Pivot)

L’âge où l’on ne sait pas quoi dire. Puis celui où l’on se répète. (Dominique Noguez)

Un homme politique doit être capable de voir les deux faces d’un problème de manière à pouvoir le prendre de biais.

La compagnie des gens qui se croient cultivés peut être source d’un ennui de grande qualité. (Grégoire Lacroix)

L’islam est un immense océan plein de trésors… L’ennui est que ses adeptes ne savent pas ou ne veulent pas nager. (Joseph Bialot)

Entre Adam et Ève, la conversation devait parfois être difficile : ils ne pouvaient parler de personne.

J’ai voulu m’égarer dans l’éternel. (Daan)

On passe notre temps à aimer des souvenirs qui, eux, nous oublient. (David Foenkinos)

Un couple est comme le dictionnaire : un mot en amène toujours un autre.

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN