semaine 41

Mémoires Noires

L'as-tu lu,lulu? par Nous on l'a lu, le 11 juin 2021

A l'occasion de l'anniversaire de l'indépendance du Congo, voici des témoignages précieux des Congolais eux-mêmes. Emouvant et éclairant!

Et si, enfin, l’on donnait la parole aux Congolais eux-mêmes qui ont vécu les duretés de la colonisation et les espoirs de l’indépendance ? Le journaliste François Ryckmans a relevé ce beau défi dans une série de reportages et de longues interviews réalisés pour la RTBF à l’occasion du quarantième anniversaire de l’indépendance du Congo. Ces témoignages ont été repris, explicités, mis en perspective historique dans un livre remarquable : « Mémoires noires », « les Congolais racontent le Congo belge. 1940 – 1960 »

Au fil de ces conversations, des anciens étudiants, travailleurs, enseignants, futurs acteurs politiques parlent de leur vie quotidienne sous le régime colonial belge, de leurs découvertes de la Belgique, de la dernière guerre mondiale, de l’exposition universelle, de la différence entre le racisme institutionnalisé des Belges coloniaux et la curiosité plutôt bienveillante des Belges de la métropole…

Ils racontent, chacun selon son vécu, l’évolution des relations politiques entre la Belgique et les Congolais, l’exploitation économique, le cantonnement des Noirs dans des zones où les Blancs ne mettaient pas les pieds, le système scolaire orienté non pas vers l’émancipation des Noirs mais les formatant pour les besoins de la colonisation, etc.

On découvre le bouillonnement d’idées venues des autres pays dits du « tiers-monde », les luttes pour la décolonisation dans le monde entier, les exigences de justice sociale, de remise du pouvoir politique aux mains des Congolais… Autant de témoignages de vie politique, culturelle, bouleversant nos conceptions de ce que fut réellement la colonisation et la lutte pour l’indépendance. Le tout avec lucidité, avec réalisme, avec un regard critique de ces interlocuteurs sur les égarements, les dérives des Belges mais aussi des Congolais eux-mêmes.

François Ryckmans interroge sans éviter les questions dérangeantes. Avec ces témoignages retranscrits fidèlement, il déconstruit les présupposés, les préjugés, les fausses informations.  Cette objectivité est l’apanage du bon journalisme ; celui qui accroît l’entente entre les peuples grâce à la compréhension de l’histoire, ce qui mène à la solidarité entre humains qui prennent le temps de se parler, d’échanger des informations sur leur vécu.

Un livre important en cette période de commémoration de l’indépendance du Congo (le 30 juin 1960), de révélations sur les crimes de la colonisation et leurs conséquences tragiques au Rwanda notamment. Décoloniser l’histoire n’est pas un slogan, c’est possible grâce à des travaux de mémoire, comme celui-ci. (Gabrielle Lefèvre)

  • François Ryckmans. « Mémoires Noires ». Ed. Racine – RTBF.be. 2020.

 

 

 

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

entreleslignes.be ®2021 designed by TWINN Abonnez-vous !