semaine 39

Typiquement belge

Emois et moi par Jean Rebuffat, le 02 juin 2017

Capture empruntée à 20minutes.fr

Je ne résiste pas à commenter très brièvement cette photo qui a fait le tour du monde (piquée par capture d'écran et retravaillée, l'original est de Laurie Dieffembacq) et où l'on a presque l'impression d'assister à une scène de crime: une femme, l'arme à la main, s'apprête à exécuter un pauvre homme en pull bleu qui hurle sa peur. L'homme s'appelle Charles Michel, la femme Astrid de Belgique; le premier est Premier ministre du royaume de Belgique, la seconde est la soeur du roi des Belges. Une photo qui prête à tous les détournements (sur l'un d'eux, on voit Rocco Siffredi s'approcher par l'arrière de l'homme qui crie) et qui ferait rire si elle n'avait pas un double côté tragique. Et d'un, Charles Michel en a été réellement blessé: acouphènes et surdité partielle, on lui souhaite bon rétablissement; et de deux, il n'y a qu'en Belgique qu'on peut assister à une scène pareille. Imaginez-vous Brigitte Macron anticiper le signal du starter et tirer trop vite le départ des 20 km de Paris, blessant Édouard Philippe et interloquant Anne Hidalgo?

C'est assez lamentable, finalement. On regrette juste que Donald Trump, lui qui aime tant les armes à feu, ne soit pas resté un peu plus longtemps à Bruxelles et qu'à l'instant du départ, il ait poussé Charles Michel pour être devant sur la photo. Il est vrai que le président américain n'a pas besoin d'Astrid pour faire la sourde oreille au monde qui l'entoure.

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN