semaine 27

Un pont c'est tout

À table avec l'Ogre par L'Ogre, le 30 avril 2022

Rassurons les non-carnivores, il y a autre chose... Photos © J. Rebuffat

Il reste encore à Bruxelles des vieilles maisons pleines de charme qui sont là depuis des siècles, témoignant d’ailleurs par leur différence de niveau avec le reste de la rue que les villes changent. Ce qui ne change pas, par contre, c’est le charme du lieu que je vous décris, à savoir le Petit Pont, qui doit son nom à la passerelle d’accès, et le côté brasserie soignée mais à la bonne franquette qui contribue d’ailleurs à ce charme, car un beau restaurant où l’on mange mal est sans âme (et généralement sans client).

Le patron, c’est Momo, connu jadis dans un autre troquet hautement recommandable, les Petits Bouchons, à la proche chaussée d’Alsemberg. Son idée, contrariée par un certain virus qui a retardé ce nouveau départ, est de se servir du lieu non seulement comme d’une brasserie à la carte renouvelée toutes les cinq six semaines (plats tendance française avec une petite touche belge) mais aussi, dès qu’il fait beau (vive le réchauffement climatique), avec une terrasse plein soleil, juste au chevet de Saint-Pierre (histoire de se persuader qu’on est au paradis, probablement). La côte de veau était parfaite, moelleuse et tendre, copieuse et posée sur un lit de chicons, quand je vous dis franco-belge, croyez-moi!

Bref moi j’aime bien. Surtout que les vins sont mieux qu’à la hauteur, c’est un point fort, et avec un large choix au verre. Bref, il suffit de passer le pont, c’est tout de suite l’aventure, comme chantait l’autre. Et une aventure qui ne fera pas descendre votre portefeuille au niveau d’origine de cette curieuse maison

où la vue plongeante contribue autant que le pinard au vertige sympathique qui vous prend.

Le Petit Pont, Rue du Doyenné 118, 1180 Uccle, ouvert midi (intéressant lunch), après-midi et soir.

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

entreleslignes.be ®2022 designed by TWINN Abonnez-vous !