Entre Les Lignes

Crimes de sang

Exposition

Lucie Van de Walle

Rien de moins artistique que cette exposition « Crimes de sang Â» qui est accueillie dans le MusĂ©e de la Vie wallonne Ă  Liège. Je dirais mĂŞme que les panneaux dĂ©limitant les diffĂ©rents espaces sont parfaitement glaçants et que la mise en route de la visite nĂ©cessite un certain effort. Peut-ĂŞtre, en opposition avec le sensationnalisme largement pratiquĂ© dans les mĂ©dias, a-t-on exagĂ©rĂ©ment fait le choix de la sobriĂ©tĂ© pour dĂ©velopper un sujet qui rĂ´de autour de la violence et de la mort. Aussi est-ce du cĂ´tĂ© du contenu qu’il faut s’arrimer pour apprĂ©cier ce parcours articulĂ© en quinze questions thĂ©matiques et qui met la vie humaine au centre du dĂ©bat. Ces questions auxquelles ne sont donnĂ©es aucune rĂ©ponse, permettent au moins de vĂ©rifier l’à propos ou l’inanitĂ© de nos convictions mises Ă  l’épreuve de documents et tĂ©moignages qui fleurissent sur cet itinĂ©raire sanglant.

Paire d’entraves provenant de l’ancienne prison Saint-LĂ©onard Ă  Liège.

© Photo DR / Musée de la Vie wallonne, Liège.

A chacune des zones est attribuĂ©e une question assortie d’informations audio ou Ă©crites ainsi que des documents historiques puisĂ©s dans les archives. Ainsi trouve-t-on, par exemple, ce qui concerne l’exĂ©cution par guillotine en 1860 de deux bandits  flamands, Ă  savoir Coeck et Goethals, lesquels furent jugĂ©s Ă  Mons en français. «  Ă‰vĂ©nement Â» qui eut des rĂ©percussions tant au niveau linguistique (loi Coremans-De Vriendt reconnaissant le flamand comme langue officielle) qu’au niveau pĂ©nal avec l’abolition de fait de la peine de mort Ă  partir de 1863. On y trouve aussi des objets, comme une Ă©pĂ©e du justice, le flacon de digitaline de l’empoisonneuse Becker, des (petits) morceaux du World Trade Center, diverses photographies de scènes de crimes ou des photographies de la femme criminelle type, donc « avec mâchoire supĂ©rieure massive, oreilles Ă©cartĂ©es et visage asymĂ©trique Â». Cette observation (1876) fut signĂ©e par le psychiatre Cesare Lambroso.

Davantage ancré dans l’actualité et aussi en lien avec la politique, le visiteur saisira peut-être l’occasion de réfléchir pour savoir si le meurtre plaît à Dieu, si les génocidaires sont des hommes commes les autres ou encore si des vies humaines peuvent être sacrifiées au nom du bénéfice commercial.

Cette exposition relativement didactique qui concerne les tabous et les limites de l’action humaine s’adresse au plus grand nombre. Pour ceux qui s’intĂ©ressent particulièrement Ă  l’univers du crime, un cycle de confĂ©rences donnera successivement la parole Ă  des spĂ©cialistes : un criminologue, un historien, un ex-dĂ©tenu, un avocat de la dĂ©fense ou un patron Ă  la Police Judiciaire FĂ©dĂ©rale.


“Crimes de sang” : Liège, Musée de la Vie Wallonne. Jusqu’au 19 septembre 2013, tous les jours sauf le lundi de 9 h 30 à 18
Autres informations : www.viewallonne.be

 


AddThis Social Bookmark Button


 

Pourquoi faire un don ?

Infolettre

A lire

left direction
Me prenez pas pour un con.
Jorge Copuse var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compact...
Et si Rudi Vervoort n'avait pas entièrement tort?
La Belgique devient de moins en moins consensuelle et de plus en plus polémique au poin...
Histoire des religions...
Jean-Claude Salemi var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_com...
Manolis Glezos : là où brille la lumière
À 92 ans, Manolis Glezos est le doyen des députés élus au Parlement européen en mai...
Sabotage et terrorisme : ne pas confondre
On est bien vite qualifié de terroriste par les temps qui courent. Gabrielle Lefèvre...
Laconismes
Qui trop embrase mal éteint Roger Avau – Largo a une vie suffisamment riche pour ...
Nouveaux cours
Anne-Catherine Van Santen var addthis_config = {username : 'entreleslignes', ser...
La mécanique du monde
Ou comment une leçon, même simple, de mécanique, peut aider à résister à la terrib...
Ecrit le 04 janvier 2015 en regardant « Under the Dome» sur ClubRTL à 20h20.
Petite ville américaine paisible. Et tout à coup, un tremblement, long, impressionnant...
Les nouveaux pirates de Madagascar (fin)
Peu après la sortie du village, sur la petite portion de macadam de la RN8, des milita...
Peur, moi ? Non, mais prudent !
Faut-il cĂ©der, au nom de la sĂ©curitĂ© publique, au politiquement correct ? Jean ...
Le politiquement correct en cuisine
Les interdits alimentaires sont nombreux et pas uniquement religieux L'Ogre Dans une c...
Oxfam défend les pauvres chez les riches
Une des coprésidences du Forum économique mondial de Davos est assurée par la directr...
Lecture-découverte: la CIA
Ses tortures et ses malaises, ce qu'on sait, ce qui est dit... Christine Simon Des pra...
Laconismes
Quelquefois il est utile de se voiler la face Roger Avau  – Mieux vaut s’écoute...
Les laïques théologiens
Ces jours-ci nous voyons fleurir dans les réseaux sociaux, les débats télévisés et ...
Les nouveaux pirates de Madagascar (3)
Nous partons dĂ©couvrir, avec AĂŻna et Pascal les Hautes Terres et le moyen ouest de l'Ă...
Sous les pavés, ... la place au parking?
Jean-Claude Salemi var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_com...
Que d'eau
Anne-Catherine Van Santen var addthis_config = {username : 'entreleslignes', ser...
La Religieuse dévoilée : Diderot
Théâtre Lucie Van de Walle L’actualité sanglante tambourine à tous les étages d...
right direction

Photos, au hasard ...

Sondage

J'ai découvert le site :
 

You are here: Accueil Entre Les Lignes Pérégrinations Crimes de sang

Pour toute information :


Logo Entre les Lignes

QRCode-ELL-Pt