Entre Les Lignes

Crimes de sang

Exposition

Lucie Van de Walle

Rien de moins artistique que cette exposition « Crimes de sang Â» qui est accueillie dans le MusĂ©e de la Vie wallonne Ă  Liège. Je dirais mĂŞme que les panneaux dĂ©limitant les diffĂ©rents espaces sont parfaitement glaçants et que la mise en route de la visite nĂ©cessite un certain effort. Peut-ĂŞtre, en opposition avec le sensationnalisme largement pratiquĂ© dans les mĂ©dias, a-t-on exagĂ©rĂ©ment fait le choix de la sobriĂ©tĂ© pour dĂ©velopper un sujet qui rĂ´de autour de la violence et de la mort. Aussi est-ce du cĂ´tĂ© du contenu qu’il faut s’arrimer pour apprĂ©cier ce parcours articulĂ© en quinze questions thĂ©matiques et qui met la vie humaine au centre du dĂ©bat. Ces questions auxquelles ne sont donnĂ©es aucune rĂ©ponse, permettent au moins de vĂ©rifier l’à propos ou l’inanitĂ© de nos convictions mises Ă  l’épreuve de documents et tĂ©moignages qui fleurissent sur cet itinĂ©raire sanglant.

Paire d’entraves provenant de l’ancienne prison Saint-LĂ©onard Ă  Liège.

© Photo DR / Musée de la Vie wallonne, Liège.

A chacune des zones est attribuĂ©e une question assortie d’informations audio ou Ă©crites ainsi que des documents historiques puisĂ©s dans les archives. Ainsi trouve-t-on, par exemple, ce qui concerne l’exĂ©cution par guillotine en 1860 de deux bandits  flamands, Ă  savoir Coeck et Goethals, lesquels furent jugĂ©s Ă  Mons en français. «  Ă‰vĂ©nement Â» qui eut des rĂ©percussions tant au niveau linguistique (loi Coremans-De Vriendt reconnaissant le flamand comme langue officielle) qu’au niveau pĂ©nal avec l’abolition de fait de la peine de mort Ă  partir de 1863. On y trouve aussi des objets, comme une Ă©pĂ©e du justice, le flacon de digitaline de l’empoisonneuse Becker, des (petits) morceaux du World Trade Center, diverses photographies de scènes de crimes ou des photographies de la femme criminelle type, donc « avec mâchoire supĂ©rieure massive, oreilles Ă©cartĂ©es et visage asymĂ©trique Â». Cette observation (1876) fut signĂ©e par le psychiatre Cesare Lambroso.

Davantage ancré dans l’actualité et aussi en lien avec la politique, le visiteur saisira peut-être l’occasion de réfléchir pour savoir si le meurtre plaît à Dieu, si les génocidaires sont des hommes commes les autres ou encore si des vies humaines peuvent être sacrifiées au nom du bénéfice commercial.

Cette exposition relativement didactique qui concerne les tabous et les limites de l’action humaine s’adresse au plus grand nombre. Pour ceux qui s’intĂ©ressent particulièrement Ă  l’univers du crime, un cycle de confĂ©rences donnera successivement la parole Ă  des spĂ©cialistes : un criminologue, un historien, un ex-dĂ©tenu, un avocat de la dĂ©fense ou un patron Ă  la Police Judiciaire FĂ©dĂ©rale.


“Crimes de sang” : Liège, Musée de la Vie Wallonne. Jusqu’au 19 septembre 2013, tous les jours sauf le lundi de 9 h 30 à 18
Autres informations : www.viewallonne.be

 


AddThis Social Bookmark Button
 

Pourquoi faire un don?

Infolettre

Amis du Monde Diplo.

A lire

left direction
Piano & vélo
Jean-Claude Salemi var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compa...
Malte, refuge ou impasse ?
Sur une île minuscule et belle, des demandeurs d’asile somaliens rêvent d’une Europe...
Laconismes
La vérité ? Ça doit sortir sous peu. Roger Avau ÉLOGE DE LA MÉMOIRE Ô temps, ô m...
Roger Job et Frédéric Loore au Musée de la Photo
Avec les deux reporters qui ont accompagné les flics des stups de Charleroi pendant cinq ...
Rompez
Anne-Catherine Van Santen var addthis_config = {username : 'entreleslignes', servi...
Scène de rue à Bruxelles...
Jean-Claude Salemi var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compa...
Acte 2
Jorge Copuse var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compact : '...
Acte 1
Jorge Copuse var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compact : '...
Laconismes
Toute influence est immorale. Roger Avau ÉLOGE DE LA MÉMOIRE On diminue la taille des...
L'Art du portrait :  Seydou KeĂŻta
Exposition Lucie Van de Walle Les débuts, c’était à Bamako, en 1948. Seydou Keïta ...
Une nouvelle boussole pour le développement
Il fut un temps où l’on parlait de « pays sous-développés ». Puis, ce furent le « ...
CETA-TTIP : un petit dej contestataire
Ils étaient près de 300 porteurs de panneaux et de lettres gonflables formant les mots S...
Franco Meggetto et la Fille du Triangle
Premier roman Marcel Leroy Dans ce polar rondement mené, l’ancien reporter judiciaire...
Traces sur le net
Anne-Catherine Van Santen var addthis_config = {username : 'entreleslignes', servi...
Mai 2016 sous les mitraillettes
Aux oubliettes, Mai 1968 ? L’armée dans les rues, les campus et dans les prisons n’au...
Laconismes
avaCirculez, il y a à voir Roger Avau ÉLOGE DE LA MÉMOIRE Le plus sûr est de n’ê...
Encore vous ?
Jorge Copuse var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compact : '...
Musique militaire...
Jean-Claude Salemi var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compa...
Éloge d'une vertu qui se perd
La bienveillance n'est plus trop Ă  l'ordre du jour Jean Rebuffat Aujourd'hui, on va vit...
L’accord transatlantique : un Titanic qui sombre ?
Merci à Greenpeace d’avoir révélé ce que l’on supposait déjà : le projet d’acc...
right direction

Nous parrainons

Bruxelles Bondy Blog

Pour.Press

POUR

Sondage

On ne peut pas accueillir toute la misère du monde est une phrase
 

Photos, au hasard ...

You are here: Accueil Entre Les Lignes Pérégrinations Crimes de sang

Pour toute information :


Logo Entre les Lignes

QRCode-ELL-Pt